migrants
Image d'illustration

Une nouvelle vague de « migrants » arrive à Montpellier

25/02/2016 – 16h45 Montpellier (Lengadoc Info) – Une quarantaine de « migrants » en provenance de la « Jungle » de Calais vont être logés à Montpellier dans les prochains jours. Ils seront logés dans les locaux de l’ancienne gendarmerie située avenue de Lodève. Cette arrivée fait suite à la volonté du gouvernement de démanteler la « Jungle » de Calais qui compterait encore entre 1 000 et 1 500 « migrants ». Pour y parvenir, le gouvernement cherche à disperser ces « migrants » dans tous les départements. A Montpellier, les « migrants » accueillis doivent rester à peu près six mois, le temps pour eux d’entamer les démarches administratives nécessaires afin qu’ils puissent rester en France.

La troisième vague de « migrants » à Montpellier

Ce n’est pas la première arrivée de « migrants » que connaît Montpellier. Déjà, le 7 septembre 2015, le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), le préfet de l’Hérault de l’époque, Pierre de Bousquet et Daniel Constantin, président du Groupement d’associations mutualisées d’économie sociale, ont annoncé la création de 90 places supplémentaires pour l’accueil des « migrants » grâce à la rénovation des anciens locaux de la CEDIP (Centre d’évaluation, de documentation et d’innovation pédagogiques) à proximité du lycée Jean Mermoz.

Autre arrivée, les « migrants » qui étaient logés depuis le mois de novembre 2015 à Sète, au centre de vacances le Lazaret, ont été relogés depuis quelques jours dans des appartements ou des chambres d’hôtel à Béziers, Montpellier, Perpignan et Avignon.

110 000 « migrants » en six semaines

Selon l’Office International pour les Migrants (OIM), depuis le début de l’année 2016, ce sont déjà plus de 110 000 « migrants » qui sont arrivés en Europe uniquement par la Méditerranée en un mois et demi. Ce chiffre est particulièrement inquiétant puisque l’année dernière, ce chiffre n’avait été atteint que durant l’été. Une situation que ne parvient plus à gérer l’Union Européenne alors que les pays européens finissent par rétablir, au fur et à mesure, les contrôles à leurs frontières, annonçant ainsi la fin de l’espace Schengen. Déjà neuf pays membres ont rétabli ces contrôles.

Photos : DR
Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Palavas

[Vidéo] « La racaille en prison » : Palavas manifeste contre l’insécurité

08/08/2020 – 15h15 Palavas-les-Flots (Lengadoc Info) – Ce vendredi, près de 400 personnes ont marché …

7 Commentaires

  1. Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts !
    Cela reste vrai pour tout …

  2. C EST PAS VRAI ? TROP CONTENT !!!!!!!!!!!!!!!!!grrrrrrrr

  3. De plus en plus ahurissant ….. Une seule solution : Expulsion massive de tous ces clandestins !

  4. bonjour
    nous avons la société que l’on mérite!! si les lâches avaient votés nous n’en serions pas la ,mais la réponse au délabrement sociétal organisé par cette minorité au pouvoir sera la guerre civile !! j’espère que je verrai cela avec les condamnations des pseudos élus ne représentant qu’a peine 24 a 26 % de la société!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.