Salle comble pour les salafistes à Perpignan

13/03/2016 – 19h40 Perpignan (Lengadoc Info) – Malgré la polémique, la conférence organisée par la Coordination contre le racisme et l’islamophobie et l’association « Transmettre »a été maintenue ce samedi 12 mars à Perpignan. Cette conférence qui avait lieu à la salle des Libertés, une salle appartenant à la municipalité de Perpignan, devait donner la parole à deux prédicateurs musulmans connus pour appartenir à la mouvance salafiste.Perpignan-Salafistes2

Une réunion qui, en plein état d’urgence, a fait couler beaucoup d’encre. Ainsi, le Modem, le Front National et la Ligue du Midi ont chacun dénoncé cette conférence réalisée avec l’accord de la mairie de Perpignan. Pour Christine Espert, présidente du Modem 66, les deux intervenants « véhiculent une idéologie sectaire qui est attentatoire aux valeurs de la République en général et aux droits des femmes en particulier ! ». De son côté, Louis Aliot (FN) a dénoncé sur twitter l’attitude de la mairie de Perpignan.

Dans un communiqué, la Ligue du Midi avait demandé l’interdiction de la conférence, une « mesure qui semble plutôt réservée aux organisations identitaires ou laïques ou aux patriotes de Calais », faisant ainsi allusion aux manifestations du 6 février qui avaient été interdite à Calais et en Bretagne.

De son côté, le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), a donc choisi de maintenir cette conférence. Pour se justifier, il indique qu’il a demandé l’avis de la préfecture des Pyrénées Orientales. Celle-ci lui aurait indiqué qu’il n’y avait aucun problème.

Finalement, sur les deux prédicateurs invités, Abou Omar et Rachid Haddach, seul ce dernier a fait le déplacement. De nationalité belge, Rachid Haddach enseigne au Centre islamique et culturel deBelgique (CCIB) qui fait partie de la Grande mosquée de Bruxelles, financée par l’Arabie saoudite. Il fait l’objet d’une attention particulière des services de renseignement. On sait que le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, avait assisté à une conférence de Rachid Haddach.

L’autre prédicateur, Abou Omar, qui devait intervenir ce samedi à Perpignan mais qui a finalement refusé de venir suite à la polémique, est connu, lui, pour appartenir à la mosquée d’Argenteuil, une mosquée salafiste.

Photos : Youtube

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

2 Commentaires

  1. Confiante dans le parti de Louis Aliot, j’espère que les Perpignanais ne voteront pas en 2017 pour le parti de leur maire dont un sondage Harris vient de placer Juppé en tête de la droite!

  2. Comme à Paris où le CFCM est tombé aux mains des membres de l’UOIF dès les premières élections , le prédicateur salafiste a fait un tabac à Perpignan avec la complicité de Pujol . Conclusion : l’intégrisme gagne du terrain et , désormais , concerne un nombre important de musulmans . J’ai pu constater que des femmes qui n’étaient pas voilées il y a 2 ou 3 ans le sont aujourd’hui, sans parler des kippas et des niqabs qui sont devenus presque courants à LECLERC-polygone . Seul un maire comme Aliot pourrait apporter un peu d’ordre dans ce domaine . Encore faudrait-il que les Français donnent un nombre important de voix à son parti à l’Assemblée Nationale en ne cédant pas aux peurs entretenues par les Médias et l’établishement , mais , comme la majorité des Français sont des veaux , ….. No comment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.