Gay Pride

Montpellier. La Gay Pride tire la gueule

18/10/2016 – 18h50 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Après avoir été annulée en juillet dernier à cause des risques terroristes, la Gay Pride a eu lieu ce samedi 15 octobre à Montpellier. Un événement d’ampleur internationale puisque la ville recevait en même temps l’Inter Pride, le congrès mondial des associations LGBT, transformant de fait la ville de Montpellier en capitale mondiale des LGBT durant quelques jours. Pourtant, tout ne s’est pas forcément passé aussi bien que prévu.


La Gay Pride 2016 à Montpellier, un bide ?


Premier gros choc, flagrant et perceptible par tous, l’édition 2016 de la Gay Pride a rassemblé beaucoup moins de monde que les années précédentes. Avec 20 000 participants revendiqués par les organisateurs pour l’édition 2015, cette année la Gay Pride aurait rassemblé autour de … 4 000personnes. Des chiffres qui parlent d’eux mêmes…


Autre fait remarquable, si l’on en croit les organisateurs (et la presse mainstream), c’est la première fois que des représentants des 200 « Prides » de la planète étaient présents. Pourtant on peut s’étonner de la faible visibilité de ces représentants. Selon un témoin présent au sein de la Gay Pride samedi, ces représentants étaient plutôt discrets : « il y avait une bannière avec des Danois, on a vu des américains, des canadiens, des espagnols mais c’est tout ».


Enfin, même dans la « première ville gay-friendly de France », les revendications LGBT ne semblent pas faire l’unanimité. Outre le fait que le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG) était absent, le samedi matin, le local de l’association LGP a été tagué avec le symbole de La Manif Pour Tous.


La Gay Pride 2016 devait être l’heure de gloire de l’association Lesbian Gay Pride Montpellier et confirmer la notoriété gay-friendly de la ville où a eu lieu le premier mariage homosexuel de France. C’est pas vraiment gagné…


Le grand retour de La Manif Pour Tous


Alors que la Gay Pride se cassait la gueule à Montpellier, La Manif Pour Tous, elle a plutôt réussi son retour dans la rue après deux ans d’absence. Alors qu’elle était annoncée comme morte, La Manif Pour Tous a rassemblé ce dimanche 200 000 personnes à Paris. Un chiffre certes en baisse par rapport aux anciennes manifestations, mais qui reste tout de même considérable.


Une manifestation pour résister à « la nouvelle offensive du gouvernement contre les familles » qui aura été marquée par la réconciliation de La Manif Pour Tous et du Front National. Alors que les relations ont toujours été compliquées entre les deux mouvements, la présence à la tribune pour la première fois de Marion Maréchal Le Pen, annonce une normalisation des relations. Il faut dire que depuis le retournement de veste de Nicolas Sarkozy sur le mariage homosexuel, ils ne sont plus très nombreux à soutenir La Manif Pour Tous chez Les Républicains. Même François Fillon, pourtant candidat soutenu par Sens Commun, était absent. Un phénomène qui se ressent également dans notre région car si plusieurs élus FN (ou proches) étaient présents ce dimanche à Paris (Louis Alliot, Gilbert Collard, Robert Ménard, Gilles Ardinat, François Gaubert), les élus LR ont brillé par leur absence.

img_20161016_141606 fsdfsdsfd

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

passe vaccinal

Passe Vaccinal. Le député Nicolas Meizonnet (RN) dit NON !

22/01/2022 – 18h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Nous publions ici le communiqué du député (RN) de la …

One comment

  1. Les LGBT (à Montpellier, en France, sur Terre) … combien de divisions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.