la Paillade
Crédit : Lengadoc Info

Heureux comme « sauvageons » en France

19/10/2016 – 19h10 Paris (Lengadoc Info) – Tribune libre – Cinq cents policiers ont eu l’outrecuidance de descendre dans la rue, battre le pavé parisien, dans la nuit du 17 Octobre bravant des menaces de sanctions administratives pour dénoncer principalement l’inversion des valeurs de l’insécurité et l’atonie de leurs syndicats.

Le couperet de la réalité est tombé : ce ne sont plus les délinquants qui sont terrorisés par les représentants de l’ordre mais les policiers exerçant leurs fonctions qui se trouvent dans l’insécurité et sont interdits de séjour dans bon nombre de territoires de la République .

L’attaque de Viry Chatillon a sonné le glas sur les représentants des forces de l’Ordre : la sécurité n’existe plus pour les policiers !!! Le terme de « Sauvageons » pour dénoncer des criminels démontre une fois de plus l’usage d’une dialectique pervertie par la doxa de l’ordre moral pour tromper l’opinion publique et lui masquer la réalité.

La réalité est sans appel : les forces de l’ordre ne sont plus en mesure d’assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Si demain, un incident comme en 2005 enflammait plus d’une centaine de quartiers, le retour à l’ordre Républicain serait compromis voire impossible. Les forces de l’ordre seraient dépassées et nos compatriotes abandonnés à la haine meurtrière de ces barbares, car il faut garder en mémoire que les jeunes « radicalisés » sont en embuscade et attendent patiemment l’étincelle pour passer à l’action et faire flotter le drapeau de l’Etat Islamique à tous les coins de rues.

12 388 policiers blessés en service en 2015 c’est une augmentation de 25 % en cinq ans de la violence envers les représentants des forces de l’ordre. Les différentes interviews des policiers « contestataires » démontrent que les représentants de l’Ordre ne dénoncent plus seulement une fatalité liée à leurs missions mais au contraire le résultat d’un climat général de laisser-aller favorable à l’explosion de la violence la plus meurtrière.

Nous pouvons constater que ces atteintes à l’intégralité physique de cette corporation appellent à la « colère » et que l’écoeurement devient rancœur… Ce mouvement spontané de dénonciation de la réalité du quotidien balaye la politisation partisane des syndicats de Police. Ces manifestations vont bien au delà de la simple accusation principale, celle du « laxisme judiciaire » appliqué au domaine de la sécurité des personnes et des biens, mais de plus, dénonce avec véhémence les intérêts personnels de la hiérarchie policière dont le leitmotiv en vigueur est le « surtout pas de vague ».

Mais l’accusée principale reste l’ancienne garde des sceaux qui symbolise par sa réforme le laxisme généralisé dans sa croisade contre l’idéologie sécuritaire avec pour conséquence la dégradation de la sécurité en France. Aujourd’hui, les policiers ne veulent plus payer un aussi lourd tribu face à une politique judiciaire refusant, sciemment par idéologie, de mettre hors d’état de nuire les délinquants.

Le laxisme politique consistant à dénoncer les méfaits de l’univers carcéral – la prison criminogène favoriserait la récidive-, l’impossibilité de réinsertion, et le cannabis bientôt légalisé pour mettre un terme au trafic des cités …

Bref… les bobos des quartiers chics de nos villes ont chassé le peuple vers la périphérie mais ont oublié que pour nos compatriotes la sécurité était la première des libertés car les victimes ont besoin de voir condamner leurs agresseurs.

Seule l’application de la tolérance « zéro » et la fin du règne d’une justice souple pour les malfaiteurs et sévère pour les représentants de l’ordre permettra de restaurer la sécurité dans notre pays de France, de remotiver les forces de l’Ordre et surtout d’assurer que nos compatriotes puissent vivre en paix et non dans la crainte d’une agression ou d’un attentat de masse.

Comme à l’accoutumée, après un acte de terrorisme ou de violences commises par les nervis d’extrême gauche, nous entendons à chaque fois, mot pour mot, la même rengaine de la bouche du ministre de l’intérieur et de ses ronds de cuir : « les auteurs de ces violences inacceptables sont activement recherchés et seront sévèrement punis », ce qui vient d’être le cas après la tentative d’homicide de Viry-Châtillon.

Mais, quand ce sont les policiers qui font le « coup de force », ce n’est pas du tout apprécié par la Direction Générale de la Police Nationale. Cette dernière intimide, menace les manifestations spontanées des « flics » et déclenche une enquête de l’Inspection Générale des Services.

La place BEAUVAU craint que cette contestation ne prenne de l’ampleur et mette sur la touche les syndicats à la botte du pouvoir. En 1983, plus de 3000 policiers indignés par l’assassinat de leurs collègues avaient manifesté sous les fenêtres du ministère de la Justice, place Vendôme, et cela s’était traduit par une épuration de policiers jugés « trop à droite » pour le gouvernement socialiste de l’époque.

Au fond, à quelques mois de l’élection présidentielle et dans un état de droit en complète déliquescence, que des policiers osent se rassembler pour dénoncer un ras le bol général et entonner l’hymne national, voilà le danger suprême.

En fait, le seul métier où l’on ne risque rien est celui d’assassin de flics…
Heureux comme « sauvageons » en France, telle est la devise des racailles des cités !

Antoine Saint Sulpice

Photos :DR

Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Sumène (30). Rassemblement antifasciste à haut risque

05/10/2021 – 10h00 Sumène (Lengadoc Info) – C’est un événement qui a du mal à émerger …

2 Commentaires

  1. Que les policiers virent leur ministre collabo … et celui de la justice son pote complaisant.

  2. pourquoi continuent-ils à protéger ces cons du gvt ? hier l’ex-femme de vzlls a demandé la protection de la police pourquoi accède-t-on aux désirs des ex, des nouvelles, des ministres sinistres président et autre crevures qui nous gouvernent LA GREVE DES POLICIERS VITE VITE celà contribuerait à la chute vertigineuse des connards du gvt d’incapables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.