Accueil » Société » Isolement et vieillissement de la population, l’autre visage de l’agglomération de Montpellier
Montpellier
Crédit : Lengadoc Info

Isolement et vieillissement de la population, l’autre visage de l’agglomération de Montpellier

24/02/2018 – 17h25 Montpellier (Lengadoc Info) – Si Montpellier et sa banlieue sont l’une des agglomérations les plus dynamiques de France sur le plan démographique, une récente étude de l’INSEE sur la dynamique immobilière, démontre que la situation n’est pas forcément très reluisante avec une augmentation du nombre de personnes seules et âgées.

Agglomération de Montpellier, une augmentation plus importante du parc immobilier que de la population

L’INSEE a publié, il y a quelques jours, une étude sur l’évolution du parc immobilier dans l’agglomération de Montpellier avec un constat : le dynamisme immobilier est aujourd’hui plus important que la croissance démographique.

Entre 1990 et 2014, le parc des résidences principales a augmenté de 2,1 % par an soit 81 000 logements. Or la croissance démographique annuelle dans l’agglomération, une des plus importantes de France, est de 1,5 %, soit 120 000 nouveaux habitants en 14 ans.

Cette évolution s’explique, notamment, par un changement des modes d’habitation. La taille des ménages a connu une diminution notable entre 1990 et 2014 pour passer d’une moyenne de 2,4 personnes par résidence à 2. Par conséquent, le nombre de maisons, même si elles restent majoritaires, diminue et représente 7 résidences principales sur 10 en 2014 contre 9 en 1990.

Une importante augmentation du nombre de personnes seules et des personnes âgées

Si en 1990, le nombre de personnes seules dans l’agglomération de Montpellier représentait 14 % de la population, en 2014, il est passé à 22 % soit 92 000 personnes, ce qui fait une augmentation de 3,8 % par an. Et la situation est encore pire si l’on ne prend pas en compte la commune de Montpellier. En effet, cette augmentation passe à 5,5 % par an pour les communes de la banlieue.

Les premiers concernés par cette solitude sont les actifs en emploi suivis des retraités qui représentent 27 % des personnes seules. Les étudiants représentent, eux, 17 % des adultes vivant seuls. Néanmoins, dans certaines communes, le nombre de retraités vivant seuls dépasse les 50 % comme à Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Jean-de-Védas, Teyran ou encore Pérols.

L’isolement des personnes âgées est d’autant plus inquiétant que l’on observe un vieillissement de la population dans l’agglomération. Si l’âge médian dans la commune de Montpellier se maintient à 32 ans entre 1990 et 2014, ce chiffre augmente considérablement en banlieue et passe de 35 ans à 42 ans durant cette période. Un quart de la population des communes de la banlieue a 59 ans ou plus en 2014 alors que ce chiffre était de 50 ans en 1990.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Paul Valéry

Paul Valéry. Le montant des occupations s’élève à plus d’1 Million d’euros

11/12/2018 – 13h30 Montpellier (Lengadoc-info.com) – La facture de l’occupation de la faculté de Lettres et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.