Accueil » Histoire et tradition » Des montpelliérains rendent hommage à Jeanne d’Arc, sainte patronne de la France [Vidéo]
Jeanne d'Arc
Crédit : Lengadoc Info

Des montpelliérains rendent hommage à Jeanne d’Arc, sainte patronne de la France [Vidéo]

09/05/2018 – 20h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Une soixantaine de montpellierains ont rendu hommage à Jeanne d’Arc ce mardi 8 mai, date anniversaire de la libération d’Orléans par celle qui deviendra en 1922 la sainte patronne de la France.

Un tel rassemblement n’avait pas eu lieu à Montpellier depuis une vingtaine d’années.

Durant la cérémonie, un incident a eu lieu lorsqu’un individu a proféré des insultes à l’encontre de Jeanne d’Arc et traité les participants d’ « idolatres ». L’individu a également répété à plusieurs reprises « Allah Akbar » et d’autres prières musulmanes en arabe. Faute d’intervention de la police, pourtant présente sur les lieux au moment des faits, le service d’ordre du rassemblement a neutralisé l’individu menaçant.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Jeanne d'Arc

Retrouvez tous les discours de l’hommage à Jeanne d’Arc ce 8 mai à Montpellier

10/05/2018 – 15h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Discours du général Martinez des Volontaires pour la …

One comment

  1. Mon trisaïeul , ayant publié diverses biographies , sa Jeanne d’Arc , rééditée tout au long du XIXème siècle , plongeait en extase les républicains , comme le symbole de la résistance à l’oppression , jusqu’à mourir pour la patrie ; mais portait à l’épectase les royalistes , comme étant l’archétype de la « vierge et martyre » , victime de sa foi .
    Comme il recevait le « tout-Paris » dans sa maison des Petites Dalles ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Petites_Dalles ) , l’évêque d’Orléans ( https://www.youtube.com/watch?v=JoV8JlyxZVE ) lui révéla détenir aux archives épiscopales les minutes du procès de Jeanne d’Arc ; le seul ennui est qu’elles étaient inexploitables , en cursive gothique ; ni une , ni deux , Jules Quicherat ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Quicherat ) , directeur de l’École des Chartes , paléographe et franc-maçon , déchiffra le texte , Dupanloup apportant les arguments théologiques , et Wallon , les arguments historiques .
    En 1894 , premier grade , le titre de vénérable ; en 1909 , deuxième grade , la béatification ; entretemps , avec la loi Combes , intervinrent les inventaires ( http://www.cparama.com/forum/cominac-t14879.html ) et la rupture des relations diplomatiques avec le St Siège .
    Rupture très handicapante pendant la première guerre mondiale ( le franc germinal dévalué ; 1,5 million de Morts Pour La France, autant de veuves , d’orphelins et d’invalides ; et rebelote avec la grippe espagnole ; bref , c’était le blues , version XXL … ) .
    Georges Clémenceau , président du Conseil de 1917 à 1920 , grand franc-maçon sous l’Éternel , mandate Gabriel Hanotaux , ancien ministre des Affaires étrangères , via Henri-Louis Chapon, évêque de Nice ( qui avait refusé en 1901 de se « faire embrocher » par la Légion d’honneur ) , pour reprendre contact avec le Vatican : « D’accord , je vous ai traité de pape boche ! Cependant , mes compatriotes ont le moral dans les chaussettes ; vous ne pourriez pas me canoniser la petite Jeanne ? » ; Benoit XV de répliquer : « Banco ! » …
    Et c’est ainsi que la plus illustre des filles de France fut canonisée en 1920 par deux francs-maçons … comme quoi la Providence tire des lignes droites par des chemins sinueux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *