Montpellier. Mort d’Amine 16 ans, faillite de la République

31/12/2020 – 08h30 Montpellier (Lengadoc Info) –  La période des fêtes de fin d’année est chaude à Montpellier, marquée par plusieurs faits divers tragiques qui viennent entacher la magie de Noël tant attendue en ces temps difficiles. La mort du jeune Amine, samedi 26 au soir, en est la triste illustration mais elle est également le symbole de l’échec de l’ordre républicain.

Amine 16 ans, mort pour une histoire de stups ?

La mort d’Amine est un cas d’école sur lequel devraient se pencher nos élites locales tout d’abord, parceque directement responsables de la situation, mais également les représentants de l’appareil républicain jusqu’au plus haut sommet de l’état.

D’après les premiers éléments d’une enquête toujours en cours, Amine serait mort d’un coup de couteau au niveau du torse, dans la région du cœur. Les faits se sont déroulés vers 23h30, soit bien après l’heure de début du couvre-feu, à proximité immédiate de la cité Gély où un point de deal de drogue est présent au vu et au su de tous. Les forces de l’ordre n’arrivant pas à le démanteler malgré des descentes régulières. Il semble d’ailleurs que le jeune garçon soit venu de son quartier de la Paillade avec des amis pour s’approvisionner en stupéfiants. Le travail d’enquête de la SRPJ de Montpellier devrait rapidement nous éclairer sur les nombreuses zones d’ombre qui entourent actuellement ce dossier.

Ce fait divers tragique confirme malheureusement la violence endémique qui règne sur la ville de Montpellier malgré les déclarations du nouveau maire PS Michaël Delafosse ainsi que les promesses du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Rapatriement du corps en Algérie, dons à une association islamique…

La délinquance généralisée qui règne en France et à laquelle Montpellier participe considérablement, n’est pas le seul échec de l’état républicain et de son ordre.

Nous apprenons via les réseaux sociaux qu’une collecte est organisée afin d’organiser le rapatriement du corps du jeune Amine en Algérie. Cette pratique de « retour au pays post-mortem » est généralisée et illustre bien un défaut d’intégration des familles d’origine immigrée. Et ce, quel que soit le nombre de générations qui soient passées depuis l’arrivée du premier membre de la famille sur le sol français.

Une deuxième collecte a été lancée pour « perpétuer le souvenir d’Amine » par une association qui propose de contribuer à construire un puits d’eau potable au Ghanna en sa mémoire. Cela peut paraitre étrange, le mineur n’étant pas ghanéen mais algérien, le rapport est difficile à voir. Sauf que l’association en question « Nouvelle Optique » domiciliée à Gennevilliers est une association islamique ouvertement prosélyte.

En parcourant leur site, on apprend qu’on peut ainsi financer, outre des puits d’eau potable, des mosquées ou bien la distribution de Corans voire carrément s’acquitter de la Zakat qui est un des 5 piliers de l’Islam. Des appels envers la Oumma (communauté des croyants), des appels à la Gloire d’Allah… parsèment le site en question, levant toute équivoque. Il n’est pas inutile de rappeler que Gennevilliers est une commune de la région parisienne dirigée par des candidats du Parti Communiste Français depuis 1944 !

Des appels à l’action sans équivoque

A l’heure où le séparatisme et la laïcité deviennent des sujets de société mis en avant par le gouvernement et où Michaël Delafosse veut soumettre les subventions municipales au respect d’une charte de la laïcité, cette accumulation de bizarreries ne peut qu’interpeller.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Entretien. La Manif Pour Tous mobilisée contre la loi bioéthique

18/01/2020 – 20h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Une nouvelle action des membres de La Manif Pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.