En Occitanie, Vinci Autoroutes renforce son partenariat avec les collectivités territoriales

02/01/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) –  Avec un réseau concédé long de 4443 kilomètres, Vinci Autoroutes est présente dans dix des treize régions métropolitaines françaises. Dans chacune d’entre elles, la société de concession autoroutière noue des partenariats avec les collectivités territoriales afin de favoriser l’emploi, la mobilité et l’économie locale. L’Occitanie fait partie des régions où Vinci se montre particulièrement active et fait preuve d’ambitions fortes.

De gros investissements et un engagement social

La relation entre la région Occitanie et Vinci Autoroutes est solide, à tel point que l’entreprise est devenue un acteur majeur de l’économie locale. « La région Occitanie constitue l’un des principaux pôles d’implantation et d’investissements du groupe Vinci en France, avec une contribution au PIB régional de 2,4 milliards d’euros par an et plus de 33 000 emplois soutenus, soit 1,6 % des emplois régionaux », expliquait Pierre Coppey , directeur général adjoint du groupe Vinci et président de Vinci Autoroutes lors des Rencontres d’Occitanie le 17 septembre dernier. Il faut dire qu’entre le doublement de l’A9 à Montpellier en 2017, l’élargissement de cette même autoroute entre Perpignan et le Perthus qui s’est achevé en février dernier, le chantier d’extension de deux à trois voies de deux sections de l’A61 qui devrait être terminé d’ici 2023 et les futurs travaux d’élargissement sur l’A57 qui commenceront l’année prochaine, Vinci Autoroutes ne ménage ni ses efforts, ni ses moyens pour développer et améliorer le réseau autoroutier dont elle assure la gestion. Un engagement qui se traduit par une contribution incontestable à l’essor économique et social de la région.

Pierre Coppey, directeur de Vinci Autoroutes lors des Rencontres d’Occitanie

Dans le cadre des travaux d’élargissement de l’A9, « Vinci Autoroutes s’est engagée dès le départ dans une démarche volontariste en faveur de l’emploi local, signant une première convention de partenariat avec l’État formalisant des engagements concrets en matière d’insertion lors des premières phases des travaux. Puis, une seconde convention a été signée avec Eiffage Génie civil, la Préfecture des Pyrénées-Orientales, la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics 66, la Fédération Régionale des Travaux publics 66, Pôle Emploi, la Mission Locale Jeunes 66 et Cap Emploi 66 pour la dernière phase des travaux. Cette deuxième convention fixait un objectif de 24000 heures de travail pour des publics éloignés de l’emploi, soit 8% du nombre total d’heures estimées sur l’intégralité de la phase trois des travaux ». Un objectif largement dépassé puisqu’au final, ce sont 186 722 heures de travail qui ont été réalisées dans le cadre de la clause d’insertion sociale. Par ailleurs, Vinci Autoroutes et Eiffage Génie Civil s’étaient engagés à confier un volume d’affaires de 4 millions d’euros à des entreprises du département et, là encore, l’objectif a été largement dépassé, avec un montant global investi de plus de 21 millions d’euros.

Un ancrage local utile aux collectivités

L’engagement local de Vinci Autoroutes en Occitanie couvre un spectre bien plus large que les seuls secteurs économiques et sociaux. En effet, l’entreprise s’investit également auprès des collectivités territoriales pour faire rayonner l’Occitanie, notamment pour promouvoir cette région et ses atouts. Ainsi, Carole Delga, présidente de la région Occitanie et Vinci Autoroutes, ont signé en juillet 2018 un partenariat visant à développer la notoriété de la destination Occitanie-Sud de France via la mise en place de panneaux d’information sur 24 aires de repos et l’implantation d’espaces commerciaux sur le réseau. Il est vrai qu’avec une moyenne de 62000 véhicules qui empruntent quotidiennement les autoroutes de la région, cela représente une vitrine de choix. Carole Delga note que la signature de ce partenariat permet « de renforcer la visibilité des produits de la marque Sud de France et développer la notoriété de la destination Occitanie, en s’appuyant sur le réseau Vinci Autoroutes pour en faire des références tant pour les habitants de notre région que pour les clientèles françaises et internationales ».

Enfin, Vinci Autoroutes tient à contribuer aux efforts des collectivités territoriales au plan environnemental. La société concessionnaire d’autoroutes a déjà construit des écoducs et des écoponts afin de permettre aux animaux de traverser les voies en toute sécurité, et elle veut aller encore plus loin en accompagnant la région Occitanie dans son ambitieux projet de devenir la première région à énergie positive de France à l’horizon 2050. Un objectif qui ne peut être atteint que si les consommations d’énergie liées à la mobilité des personnes et des marchandises baissent significativement dans les trente prochaines années. L’entreprise a justement développé le concept d’autoroute bas carbone, axé sur le développement des modes de transports partagés et l’offre d’énergies décarbonées. L’idée est de faire de l’autoroute une infrastructure favorisant la mobilité électrique et hydrogène, ainsi que le transport collectif.

Très concrètement, Vinci Autoroutes projette d’installer 190 bornes électriques de recharge haute puissance sur les aires de la région Occitanie d’ici 2025 et 540 d’ici 2050, de passer de trois parkings réservés au covoiturage actuellement à seize d’ici quatre ans et de réserver certaines voies aux autocars et aux véhicules pratiquant le covoiturage. Et s’il est encore un peu tôt pour envisager un déploiement de stations hydrogène sur les autoroutes de la région, Vinci Autoroutes se tient prêt. « Nous nous sommes d’ailleurs associés à l’Agence Régionale Energie Climat de la Région Occitanie pour répondre à un appel à manifestation d’intérêt pour la conception, la construction et l’exploitation d’une station hydrogène « vert » dans la région toulousaine », confirme Pierre Coppey. Bref, le partenariat entre Vinci Autoroutes et la région Occitanie a de l’avenir !

Photos : Lengadoc Info/ladepeche.fr

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Immobilier. Montpellier classée « à risque » par une récente étude

05/09/2020 – 08h30 Montpellier (Lengadoc Info) –  La hausse continuelle des prix de l’immobilier subit elle aussi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.