USA. Les partisans de Trump envahissent le Capitole

09/01/2021 – 14h30 Washington (Lengadoc Info) –  Ce 6 janvier 2020, le Congrès américain, s’est réuni pour certifier les résultats de l’élection présidentielle du 3 novembre 2020. Lors des débats concernant l’objection soulevée par les élus Républicains concernant le premier Etat litigieux, l’Arizona, une partie de la foule de supporters du président Donald Trump, jusqu’alors pacifique, est entré en force dans le Capitole. Semble-t-il, exaspérés par le refus, signifié par courrier, du vice-président Pence d’intervenir dans les certifications.

Scènes surréalistes au Capitole

Moments surréalistes où l’on a vu des gens escalader les murs devant le bâtiment, un homme torse nu vêtu d’une coiffe de bison devenu, depuis, célèbre sur les réseaux sociaux, se dresser à la tribune d’une des chambres du Congrès, un homme hilare emportant un pupitre et des élus cachés entre les fauteuils parfois un masque à gaz sur la tête.

Le désormais célèbre QShaman
Une des nombreuses scènes surréalistes ayant eu lieu le 6 janvier 2020

La réaction policière, maîtrisée mais violente, a fait quatre morts parmi les manifestants désarmés, dont une femme, Ashli Babbitt, vétéran de l’US Air Force.

Vers 22h00, tout était terminé. La police ayant fini d’évacuer le bâtiment, les débats ont repris. En réaction aux différents évènements, toutes les objections ont été rejetées et la victoire de Joe Biden certifiée. Trump a reconnu sa défaite le matin du 7 janvier 2020 et promis une transition pacifique. Plusieurs élus envisagent de faire en sorte qu’il soit démis de ses fonctions d’ici le 20 janvier.

Les réactions à ce coup d’éclat

Les réactions politiques et médiatiques ont été rapides, et à l’opposé de celles qui eurent lieu lors des émeutes du mouvement « Black Lives Matter », dont les militants ont pourtant aussi donné l’assaut à des bâtiments fédéraux et agressé des membres des forces de l’ordre ainsi que des élus.

L’action des pro-Trump au Capitole a été condamnée par tous, y compris par des élus démocrates qui avaient pourtant pris des dispositions dans leurs circonscriptions pour que des actions similaires sous bannière anti-Trump soient impunies ou soutenant les émeutes quasi quotidiennes comme à Portland. Les blâmes sont aussi tombés sur le président Donald Trump, qui a encore vu ses comptes sur les réseaux sociaux bloqués, alors qu’il appelait au calme, dénonçait les émeutiers et faisait donner la garde nationale qui avait d’abord refusé l’appel du gouverneur.

Certains Républicains ont accusé les mouvements antifascistes d’avoir provoqué l’attaque. Même s’il apparait certain que des militants antifa se cachaient dans la foule, le mouvement était bien le fait des supporters de Trump. Les Démocrates, eux, y voient une tentative de prise du pouvoir par la force et parlent même de « putsch ».

Tous les observateurs français ne peuvent que relever la similarité de cette invasion du Capitole avec le mouvement des Gilets Jaunes. Le monde a assisté au mouvement d’exaspération d’une foule sans chef ni plan, qui a pris les forces de sécurité de surprise. Mais il est clairement trop tôt pour avoir des réactions ou des analyses définitives, des détails de ce qui s’est passé apparaissant encore (comme des manifestants essayant de repousser des émeutiers ou protégeant la police ou des disques durs appartenant à la présidente de la chambre des représentants qui auraient été volés).

Ce qui est certain, c’est que les réactions politiques et judiciaires vont être lourdes. Considéré comme un « nouveau 11 septembre » par les Démocrates, il est à craindre que les conséquences soient plus guidées par l’émotion médiatique suscitée qu’à l’attaque en elle-même. Une réaction populaire qui aura, en définitive, fait plus de mal au camp des Républicains qu’à leurs adversaires Démocrates.

Photos : Lengadoc Info/DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Noirs

États-Unis. Selon le FBI, 48% des meurtriers sont des Noirs

11/06/2020 – 02h00 Washington (Lengadoc Info) – Après la mort de George Floyd et les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.