Image d'archive

Des dealers séquestrent un comité de quartier à la Paillade

09/03/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est une mésaventure dont se seraient bien passés les bénévoles du « Comité de quartier des Hauts de Massane ». Alors qu’ils s’étaient réunis dans leurs locaux, ils se sont retrouvés séquestrés par les dealers du quartier.

Des bénévoles associatifs séquestrés

Les faits se sont produits le 2 mars 2021, l’un des dealers a semble-t-il escaladé le balcon du local dans lequel s’était réuni le comité en leur criant : « Si vous ne sortez pas, je vais vous sortir de force ! Je vais vous mettre le feu ! ». Au même moment, un second individu se met à frapper violemment à la porte. Les séquestrés, apeurés, ne pourront sortir qu’après le bouclage du quartier par les forces de l’ordre. Les deux individus ont été appréhendés par la police, mais l’incident a grandement marqué et choqué la population avoisinante. Les deux individus âgés d’une vingtaine d’années ont été placés en garde à vue prolongée.

Conformément à la politique en vigueur dans ces cas là depuis l’élection de Michaël Delafosse à la mairie de Montpellier, il s’en est suivi une opération policière de grande envergure censée « nettoyer » le quartier. Ont été principalement visés les caves et les parkings souterrains qui servent de caches pour les dealers du coin.

Le préfet de l’Hérault, Jacques Wikwoski, s’est rendu sur les lieux dès le lendemain avec pour message de « mettre fin à ce lieu de non droit, […] dans lequel s’organise tout un tas de trafics et où des systèmes de fuite sont organisés. ». Quant à la séquestration des bénévoles du Comité, le préfet qualifie l’acte de « prise de guerre des groupes mafieux ». Le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, a également tenu à réagir et les bénévoles ont été reçus au sein des locaux de la mairie. D’après le président du « Comité de quartier des Hauts de Massane » actif depuis longtemps dans le quartier, « jamais on n’avait encore connu une telle intimidation ». Au départ, ce collectif se réunissait une fois par semaine afin d’aborder des solutions aux problèmes récurrents de ce quartier. Porte blindée, barreaux aux fenêtres, au milieu des HLM voilà la triste vie quotidienne de ce collectif.

Depuis quelques années, ce quartier est tombé entièrement aux mains des dealers qui sont même allés jusqu’à marquer leur territoire avec un tag de plusieurs mètres de haut avec pour inscription « Paillade Nord », ainsi qu’un code Snapchat où échangent clients et vendeurs.

Une agression liée à la drogue

D’après un des bénévoles de l’association, le local surplombe le point de deal de ces trafiquants et autres guetteurs et ces derniers voulaient le récupérer car il gênait leurs activités commerciales.
Cette barre d’immeuble constitue ce que l’on peut réellement appeler « un territoire perdu de la République ». Toujours d’après le même bénévole, depuis plusieurs semaines le quartier est littéralement tombé dans la terreur. Des hommes armés et cagoulés, faisant corps avec les trafiquants, se sont mis à surveiller et contrôler l’entrée et la sortie des habitants et même carrément l’identité des inconnus. Il sera intéressant d’observer avec quelle témérité les forces de l’ordre vont réagir à ces actes de guerre en plein territoire national…

Il est particulièrement étonnant de constater les difficultés rencontrées par les services de l’état dans la lutte contre la délinquance et le maintien de l’ordre dans ce quartier. Rappelons que le quartier de la Mosson/la Paillade fait partie intégrante du grand dispositif de « quartier de reconquête républicaine » (QRR). Ce plan, mis en place à la rentrée 2018 dans plus de quinze quartiers de France, a pour but de lutter contre la délinquance et les trafics en déployant progressivement des moyens de police supplémentaires dans les lieux ciblés. Malheureusement, les retombées d’un tel plan d’action se font désespérément attendre.

Photos : Lengadoc Info/DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

FFMC. Les motards en colère contre le contrôle technique à Carcassonne

15/04/2021 – 10h15 Carcassonne (Lengadoc-info.com) – Ce week-end des 10 et 11 Avril 2021, à Carcassonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.