Crédit Lengadoc Info

FFMC. Les motards en colère contre le contrôle technique à Carcassonne

15/04/2021 – 10h15 Carcassonne (Lengadoc-info.com) – Ce week-end des 10 et 11 Avril 2021, à Carcassonne et partout en en France, la Fédération française des motards en colère (FFMC), association qui défend les droits des usagers de deux et trois roues, montait une fois encore au créneau. Était ciblée cette fois-ci l’obligation d’un contrôle technique pour les deux et trois roues.

Des « motards en colère » à Carcassonne

Samedi 10 avril 2021 à 14h00, dans la préfecture Audoise, plus d’une centaine de motards venus des quatre coins du département -ainsi que d’Ariège et de Haute-Garonne pour quelques-uns- se sont donnés rendez-vous en périphérie de Carcassonne afin de manifester leur désapprobation. Une colère engendrée selon l’un des participants par « les intentions d’un cartel européen visant à instaurer un contrôle technique pour les véhicules à deux et trois roues ». Le cortège de la FFMC aux sonorités vrombissantes, pris sous une météo pluvieuse, a traversé durant près de deux heures la commune cathare dominée par son fort médiéval.

Plus d’une centaine de motards ont répondu présent…

Le défilé, qui était sécurisé par des unités de forces de l’ordre mobiles, s’est bien déroulé dans l’ensemble. Seuls quelques automobilistes au passage d’une cité voisine, ont tenté de forcer le cortège, obligeant les bénévoles encadrant la manifestation à descendre de leur moto et faire rempart de leurs corps. Une attitude visiblement peu appréciée des motards qui expliquent avoir de la difficulté à faire prendre conscience aux automobilistes de leur vulnérabilité par rapport aux conducteurs de voitures « protégés par l’habitacle ».

Le contrôle technique pour les motos est vécu comme une escroquerie par les usagers de deux roues. Philippe, la cinquantaine, restaurateur de métier, nous explique « Un motard c’est le gars qui bichonne sa bécane en permanence. Autant tu peux voir des automobilistes rouler dans des « rougnes », autant tu ne verras jamais une moto qui n’est pas aux normes de sécurité. C’est notre état d’esprit en plus de notre passion ! ».

Un projet européen mené par le groupe DEKRA

L’objectif étant de faire savoir qu’il ne se laisseront pas faire, les motards, guidés par le service d’ordre de la FFMC, sont allés rendre visite aux officines de contrôle technique, et leur premier arrêt fut naturellement devant l’enseigne du groupe DEKRA. La multinationale allemande, qui est à la tête du projet à échelle européenne, est tout particulièrement dans le viseur des motards. Le garage franchisé, situé rue Paul Henri Mouton en agglomération de Carcassonne, était fermé aux horaires où le rassemblement de la FFMC était prévu. Au grand dam des manifestants : « le parcours a été déposé auprès des administrations compétentes selon la procédure légale, c’est sûr que la préfecture leur a conseillé de fermer ».

Les dirigeants locaux de l’association avaient pourtant tenu secret le parcours initial car, d’après ce que l’on sait, aucun des motards, qu’ils soient adhérents ou non, ne connaissaient l’itinéraire au préalable, le découvrant ainsi au fur et à mesure. Quoiqu’il en soit, le slogan  « NON AU CONTRÔLE TECHNIQUE MOTO », apposé devant le portail de l’entreprise au moyen de bombes de peinture, fut laissé en signe d’avertissement. Les motards, se rendant aux autres centres techniques automobiles agréés du carcassonnais afin d’y faire connaître les revendications de la FFMC, y trouvèrent encore porte close.

Les centres de contrôle technique particulièrement visés…

Ne se décourageant pas, c’est en centre-ville, sur le parcours prévu qu’ils eurent l’occasion de pouvoir échanger une dizaine de minutes avec les gérants d’un centre de contrôle technique qui n’était pas fermé, et dont les arguments ne laissent aucunement planer le doute sur les véritables intérêts qu’on DEKRA et associés dans leurs objectifs.

Cortège des motards à Montpellier en 2018

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Tribune des généraux : entretien avec le Général (ER) François Gaubert

04/05/2020 – 11h00 Montpellier (Lengadoc Info) – À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.