Accueil » Société » Montpellier. Quatre mineurs étrangers, dont un âgé de dix ans, interpellés après une agression
mineurs étrangers
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Quatre mineurs étrangers, dont un âgé de dix ans, interpellés après une agression

30/07/2018 – 18h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Les mineurs étrangers sont, une nouvelle fois, pointés du doigt à Montpellier après une violente agression. L’un des auteurs était âgé de seulement dix ans !

Une agression violente dans le centre de Montpellier pour une chaîne en or

Dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 juillet, un passant a été agressé dans la rue de Verdun aux alentours de 3h30 du matin, comme le rapporte E-Metropolitain. Quatre individus l’encerclent puis l’attaquent physiquement. Les agresseurs finissent par lui arracher sa chaîne en or et prendre la fuite.

Immédiatement, la victime a appelé la police qui, dix minutes plus tard, a pu repérer et interpeller les quatre individus ; ces derniers ont été placés en garde à vue au commissariat central de Montpellier.

Si la chaîne en or n’a pas été retrouvée, les agresseurs ont été interpellés en possession de plusieurs bijoux, tous brisés (donc potentiellement obtenus lors de vols à l’arraché).

De faux mineurs étrangers hébergés par le Conseil Départemental

Les quatre individus ont déclarés être des mineurs non accompagnés (ex mineurs isolés étrangers). Trois d’entre eux sont même hébergés par le Conseil Départemental de l’Hérault dans une structure associative. Or l’un d’entre eux serait âgé de seulement dix ans ! Comment la structure en charge de cet enfant a pu le laisser dans la rue à 3h30 du matin ?

De plus, l’un des individus prétend avoir 17 ans mais, après enquête de la police, il semblerait qu’il ait, en réalité, 19 ans. Il ne devrait donc pas être hébergé par le Département de l’Hérault.

Depuis plusieurs mois, le Département de l’Hérault est confronté à une situation nouvelle, celle des fausses déclarations de minorité chez les migrants. Ainsi, plusieurs d’entre eux ont été jugés pour escroquerie. De même, le Département a mis fin à son partenariat avec RAIH, une des associations en charge de l’évaluation de la minorité des jeunes migrants, car celle-ci aurait délibérément menti sur l’âge de ces « mineurs ».

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

aquarius

Après l’Italie, Malte et l’Espagne, l’Aquarius pourrait débarquer ses migrants à Sète

13/08/2018 – 17h45 Sète (Lengadoc Info) – Le port de Sète va-t-il devenir la nouvelle …

2 Commentaires

  1. Il faudra que Montpellier devienne un « Calais du Sud ». ça leur fera les pieds aux successeurs de Georges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.