Accueil » Société » Tir à l’arme automatique, attaque au couteau, vols à l’arraché, les migrants plongent Montpellier dans le chaos
mineur isolé
Crédit : Lengadoc Info

Tir à l’arme automatique, attaque au couteau, vols à l’arraché, les migrants plongent Montpellier dans le chaos

11/09/2018 – 08h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Ces derniers jours, les attaques commises par des migrants se multiplient dangereusement à Montpellier.

Arme à feu, couteau, vols, l’explosion de la violence des migrants à Montpellier

Samedi soir, un mineur non accompagné (ex-mineur isolé étranger) de nationalité algérienne a semé la panique dans le quartier de la gare Saint Roch à Montpellier. Il est aux alentours de onze heures moins le quart lorsque l’individu âgé de 15 ans a ouvert le feu sur un groupe de jeunes avec une arme de poing automatique. Interpellé par la police et placé en garde à vue, le migrant a expliqué qu’il avait un « différent » avec ce groupe de personnes, eux aussi mineurs non accompagnés, et qu’il souhaitait se venger. L’individu était également recherché pour un cambriolage commis au mois de juillet à Pérols.

La veille, un jeune lycéen, son père et son oncle ont été violemment agressés sur l’Esplanade Charles de Gaulle, à quelques mètres du commissariat de la Comédie, par une quinzaine de jeunes Albanais. Les trois victimes ont été attaquées à coup de couteau, de bouteilles et de planches de bois. Un couple a bien tenté de s’interposer ;  ils ont, eux aussi, été lynchés par les Albanais.

A côté de ces violences spectaculaires, les vols à l’arrachée par des migrants se multiplient à Montpellier. Ce samedi, c’est une jeune handicapé qui s’est fait voler son téléphone portable par un mineur non accompagné dans le quartier de la gare. Poursuivi par le frère de la victime, l’individu a été interpellé par la police.

Malgré les millions d’euros d’aide, l’échec de l’accueil des migrants à Montpellier

La multiplication des violences et des vols commis par des migrants mineurs et l’incapacité des pouvoirs publics à y mettre un terme démontre l’échec de la politique d’accueil des migrants par la ville.

Pourtant, les collectivités locales n’ont pas lésiné sur les moyens pour accueillir ces clandestins. Ainsi, une subvention de 357 000 € a été déboursée par le Conseil Départemental de l’Hérault en juin dernier afin d’animer « une permanence d’accueil de jeunes mineurs non accompagnés arrivant dans le département de l’Hérault », de réaliser « l’évaluation de la situation » de ces individus « au vu d’une orientation » et de mettre en place « en partenariat avec les services de l’aide sociale à l’enfance du Département, un accompagnement à la constitution de l’état civil et à la régularisation ».

En 2017, le Département de l’Hérault a déboursé 24 millions d’euros pour les mineurs non accompagnés, soit 91 000 euros par an pour un mineur.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

antispécistes

Montpellier. Une boucherie traditionnelle dégradée par des militants antispecistes

14/11/2018 – 17h30 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Une boucherie traditionnelle a subi des dégradations ce samedi …

3 Commentaires

  1. Citation : En 2017, le Département de l’Hérault a déboursé 24 millions d’euros pour les mineurs non accompagnés, soit 91 000 euros par an pour un mineur.

    91.000 euros/mineur/an ? Non de dieu, il doit y avoir une erreur, enfin j’espère !

  2. RÉVOLUTION !!!!!! On est gouverné par des imbéciles !!!!!

  3. C’est cher l’immobilier à Montpellier ? LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.