Viallat, une retrospective au musée Fabre jusqu’au 2 novembre 2014

25/10/2014 – 20h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Dans l’atelier de Claude Viallat, on ne trouve certainement pas de chevalet, ni de châssis pour tendre la toile. Sans doute en a-t-il fait usage dans sa jeunesse, lorsque, dans les années 1950, il peint l’Eglise et les paysages d’Aubais où il a passé son enfance. Rapidement, l’artiste nîmois a utilisé toutes sortes de supports: une toile de parasol, un filet semblable à celui d’un pêcheur, une bâche. Le plus souvent il ne prépare même pas la surface sur laquelle il travaille, préférant se laisser en partie surprendre par les textures, les reliefs ou encore les couleurs qu’elle comporte déjà.

Et c’est bien la couleur qui est la plus chère à Viallat, qu’elle provienne de pigments, peintures acryliques voire même bleu de méthylène ou éosine, on assiste à une véritable quête chromatique, les formes quant à elles ne varient pas ou peu tout au long de son oeuvre. Parmi les œuvres de Viallat, beaucoup d’hommages à ses maîtres Matisse et Picasso; on remarque aussi la tauromachie, qui revient tout au long de son travail. La relation qu’entretient le peintre avec la couleur et la peinture est d’ailleurs semblable à une corrida, à une lutte contre une matière brute qu’il parvient à maîtriser sans chercher à la dompter.

Jusqu’au 2 Novembre, Claude Viallat investit le musée Fabre et son annexe l’hôtel Sabatier d’Espeyran. L’artiste lui-même a supervisé les diverses installations de l’exposition, comme en témoignent les photos et vidéos des coulisses qui ponctuent la visite.

Photo : DR

Lengadoc-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Vous pouvez regarder également

Alain Soral : de « Comprendre l’Empire » à « Comprendre l’Epoque »

11/06/2021 – 12h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Dix ans séparent l’ouvrage majeur d’Alain Soral « Comprendre l’Empire » …

One comment

  1. Ce n’est pas Mac Carthy ni des plugs vert pomme, mais cela reste contemporain, donc pas très beau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.