Accueil » Politique » Élections étudiantes. Une liste « anti-blocage » arrive en tête à l’université Paul Valéry
Paul Valéry
Crédit : Lengadoc Info

Élections étudiantes. Une liste « anti-blocage » arrive en tête à l’université Paul Valéry

22/11/2018 – 17h40 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Coup dur pour les syndicats étudiants d’extrême gauche à l’université Paul Valéry à Montpellier, les récentes élections étudiantes ont vu arriver en tête des suffrages une liste apolitique dont une grande partie des membres sont opposés aux blocages des universités.

Les élections étudiantes tournent mal pour l’extrême gauche à l’université Paul Valéry

Anecdotique ou historique ? Les élections étudiantes qui se sont déroulées les 13 et 14 novembre derniers à l’université de Lettres et Sciences Humaines de Montpellier ont eu une issue plutôt surprenante. Bastion de l’extrême gauche locale, l’université Paul Valéry semble avoir été marquée par les blocages et les importantes dégradations qui ont eu lieu au printemps et dont le coût s’élève à 700 000 €.

En effet, lors de ces élections, c’est une liste apolitique qui est arrivée en tête devant les syndicats de gauche et d’extrême gauche UNEF, Solidaires Etudiant-e-s et SCUM.

La liste « Des Étudiant.e.s qui vous rassemblent » est un rassemblement de plusieurs associations étudiantes mené, entre autres, par l’ADEM 3 (Association des Étudiants de Montpellier 3). Avec 486 voix, cette liste est arrivée en tête de l’élection du Conseil d’Administration devant l’UNEF (467 voix), Solidaires Etudiant-e-s (294 voix) et le SCUM (162 voix).

Pire encore pour la gauche et l’extrême gauche, la liste « Des Étudiant.e.s qui vous rassemblent » est arrivée avec une très confortable avance à l’élection du Conseil des Etudes et de la vie Universitaire (CEVU) avec 475 voix contre 394 voix pour l’UNEF, 176 voix pour Solidaires Etudiant-e-s et 154 voix pour le SCUM.

Une liste anti-blocage qui ne dit pas son nom

Si la liste « Des Étudiant.e.s qui vous rassemblent » ne s’oppose pas officiellement aux blocages des universités, bon nombre de ses membres ont été actifs au printemps dernier pour lever le blocage imposé par l’extrême gauche sur le campus.

Plusieurs des associations membres de cette liste avaient d’ailleurs condamné les dégradations commises par les bloqueurs lors de cette occupation et notamment le saccage du local informatique qui avait pour but de saboter les examens en ligne.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Emmanuelle Wargon

La secrétaire d’État à la transition écologique, Emmanuelle Wargon, sera ce jeudi dans le Gard

05/12/2018 – 17h50 Pont-du-Gard (Lengadoc-info.com) – Alors que les mesures annoncées par le premier ministre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.