Accueil » Social » Gilets Jaunes. Violences et dégradations au péage de Bessan, une vidéo met à mal la version du préfet
Bessan
Crédit : Lengadoc Info

Gilets Jaunes. Violences et dégradations au péage de Bessan, une vidéo met à mal la version du préfet

17/12/2018 – 14h15 Bessan (Lengadoc-info.com) – Le préfet de l’Hérault a-t-il intentionnellement menti dans le communiqué que la préfecture a publié ce dimanche suite à l’action des forces de l’ordre contre les gilets jaunes au péage de Bessan ? En effet, une vidéo filmée en direct lors de l’intervention des gendarmes semble mettre à mal la version officielle des événements qui se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche à Bessan.

A Bessan, les forces de l’ordre ont tiré alors que les gilets jaunes étaient pacifiques

Ce dimanche, la préfecture de l’Hérault a diffusé un communiqué à propos de l’opération des gendarmes sur le péage de Bessan alors occupé par des dizaines de Gilets Jaunes. Dans ce communiqué, Pierre Pouëssel a condamné « avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées » ce soir-là et ajoute que le « péage de Bessan en particulier a été le théâtre d’exactions qui ont amené les forces de l’ordre à intervenir et à procéder à une douzaine d’interpellations ».

Problème pour le représentant de l’Etat, une vidéo filmée en direct par un Gilet Jaune démontre que les forces de l’ordre ont tiré plusieurs cartouches de gaz lacrymogène sur le péage occupé alors même qu’ils se trouvaient encore à plusieurs dizaines de mètres de celui-ci et que les manifestants présents semblaient pacifiques. Ce n’est donc pas les « exactions » commises par ces derniers qui ont « amené les forces de l’ordre à intervenir » comme l’indique la préfecture de l’Hérault.

Cette même vidéo diffusée sur les réseaux sociaux semble indiquer que les dégradations commises par certains casseurs sur le péage ont eu lieu après les premiers tirs de gaz lacrymogène. En effet, lorsque la personne qui filme quitte le péage alors sous les gaz, on ne voit aucune trace d’incendie. Ce n’est qu’après quelques minutes que ceux-ci auront lieu.

Le même scénario à Saint Jean de Védas et Lunel ?

Ce week-end, plusieurs opérations similaires ont eu lieu dans la région et notamment aux péages de Saint Jean de Védas et de Lunel. Si ces opérations n’ont pas généré les mêmes affrontements et dégâts qu’à Bessan, on retrouve certaines similitudes dans les témoignages.

A Lunel, un Gilet Jaune décrit sur un groupe facebook une opération « surdimensionné avec 200 CRS pour une vingtaine de manifestants » et des tirs sans sommations. A Saint Jean de Védas, la cinquantaine de Gilets Jaunes qui occupaient le péage a été évacuée par 110 policiers et gendarmes. Après les premières sommations, les manifestants ont quitté le péage sans violence mais ils auraient quand même été visés par des tirs de lacrymogène.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

gilets jaunes

Gilets Jaunes. Une manifestation pacifique de femmes gilets jaunes samedi prochain à Montpellier

08/01/2019 – 09h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Après les violents affrontements qui se sont déroulés samedi …

14 Commentaires

  1. Il serait bon de faire savoir, ou comprendre, aux gilets jaunes, qui n’ont pas l’air de s’en préoccuper beaucoup, que la question de l’emploi est primordiale. Elle domine tout.
    Le rétablissement de l’emploi à 100%, et même plus, est possible. D’autres l’ont fait en 2 ans Il suffit d’adapter leurs méthodes aux circonstances d’aujourd’hui et avoir une vraie volonté politique
    Bien entendu il faut créer l’environnement indispensable. Le rétablissement des frontières et la protection de nos productions nationales par les droits de douanes. La fin des utopies écologistes telle que le réchauffement climatique soi-disant causé par les activités humaines. La reprise en mains d’une monnaie nationale et de la banque de France.
    La fin de l’immigration et la réduction par tous les moyens des immigrés dont nous n’avons plus besoin et l’expulsion des clandestins.
    Le renoncement à l’Europe de l’utopie et du chômage, à la mondialisation, au globalisme, à la financiarisation de l’économie.
    Le rétablissement du contrôle des prix afin de mettre fin aux prix spéculatifs.
    Enfin faire comprendre que sans rétablissement de l’emploi rien ne pourra aboutir valablement.
    En effet le plein emploi c’est fini la cotisation chômage. Par contre c’est plus de salaires donc plus de cotisations sociales, plus de consommation, plus de masse d’impôts dont les rentrées permettront de diminuer.les niveaux.

    • Remballe ton tract du FN et retourne dans les jupons de Marine… Le monde et l’économie ne connaissent plus les frontières aujourd’hui donc il faut que le combat citoyen soit de la même manière, sans frontière . Ce n’est pas en s’enfermant dans son petit coin qu’on arriver à s’en sortir

      • et toi le LREM qui croit encore au père noel , ils ont changés quoi depuis l’europe.Ah oui , ils ont fait venir des travailleurs moins chérs de l’étranger , ont privatisés des ervices publiques qui rapportés ettc etc , seuls les les naes n’arrivent pas a comprendre cema.

  2. Il s’est passé la même chose au péage de Poussan samedi et dimanche.

  3. La blague. Vous vous étonnez de recevoir des lacry? On entend clairement un mec qui propose des cailloux, l’autre lui répond »non, on continue pas » (donc ça avait déjà commencé) et les mecs sur la vidéo sont équipés de panneaux en guise de boucliers. Le pire c’est que je n’ai regardé que la premiere minute de cette vidéo et déjà, ça justifie amplement la réaction de la gendarmerie.
    Et puis, la justification, ils ont envoyé des lacry donc c’est normal qu’on casse… vous êtes une grosse blague.

  4. Merci enfin un média qui relate la vérité. C’est honteux ce qu’il se passe, les forces de l’ordre tire sans sommation sur des personnes pacifistes qui ne représentent aucune menace. De plus ils interpellent ceux qui filment. On essaie par tout les moyens de minimiser et discréditer ce mouvement.

  5. De toute façon, même si, ce préfet a menti, ce qui semble vrai, il ne risque rien, c’est un haut fonctionnaire d’état !! Il perdra sa place, peut être ?! Et…? Il continuera à toucher ses défraiements, comme tant d’autres préfets sans poste !!

  6. À Saint Jean de Vedas, dès l’arrivee des 40 camions de CRS pour 20 personnes, nous sommes tous sortis de l’enceinte du péage et n’avons montré aucune résistance.
    Une fois sur la voie publique, et en-dehors du péage nous étions dans nos droits, et pourtant nous avons été gazés et poursuivis dans les champs par les CRS.
    De plus, toutes les provisions alimentaires que nous avions cachées ont été éventrées et gazées.. Honteux !
    Heureusement, les gendarmes ont protégé certains d’entre nous et nous ont permis de nous sauver dans les plus brefs délais, eux aussi ne comprenant pas la virulence de l’attaque de dimanche.
    Un gouvernement et des CRS à vomir !

  7. les forces de l’ordre obéîssent aux injonctions qui leurs sont données mais tout militaire a le devoir de désobéissance donc s’ils tirent c’est soit qu’ils sont d’accord, soit que ce sont des lâches.

    Je suis tout-à-fait d’accord avec les gilets jaunes qui passent leurs WE, leurs journées, leurs nuits à la pluie, au froid pour défendre ce pays la France et les français alors le minimum que nous puissions faire c’est de les soutenir, de leur rendre hommage et de les remercier.

    Si j’étais plus jeune je serais auprès d’eux mais à bientôt 80 ans je pense que je serais plus un poids qu’autre chose, mais merci à ces femmes et ces hommes qui font face et qui luttent.

  8. il serait bon que les gilets jaunes mettre de l’ordre dans leurs rangs. on ne sait plus qui est le G.J. qui défend une juste cause et les voyous qui veulent casser du flic !! qu’ils soient responsables, s’organisent et dirigent des représentants avec un cahier de revendications à la table des négociations .Désormais on ne parle plus de taxe écolo, ou du smic mais on entend plus que cela, mais il y a 18 mois il y a eu une élection, et combien d’abstention !!! Mr les G.J. demandez une prime à la naissance, une augmentation des allocations familiales, un revalorisation de l’A.P.L. afin que chacun puisse se loger dignement, je serai de tout cœur avec vous, mais attaquer les forces de l’ordre c’est attaquer la République, détruire et piller des magasins c’est du terrorisme, bloquer la circulation c’est une atteinte à la libre circulation des biens et des personnes, droit constitutionnel. Tout cela ne va pas être très positif pour le budget et qui sera le dindon de la farce ???? Malgré tout, joyeuses fêtes, que 2019 soit source de sérénité et succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.