Lunel

Insécurité. Dans l’Hérault, l’État veut « reconquérir » Lunel et Mauguio

13/02/2019 – 10h05 Lunel (Lengadoc Info) – Dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien,17 nouveaux « Quartiers de Reconquête Républicaine » (QRR) ont été désignés par le ministère de l’Intérieur le 8 février dernier. Parmi ces « quartiers », on retrouve les communes de Lunel et Mauguio dans l’Hérault.

Dix gendarmes supplémentaires à Mauguio et Lunel

Les communes de Lunel et de Mauguio font partie des 17 nouveaux quartiers à reconquérir. Dans les faits, cela va se résumer à l’augmentation des effectifs de gendarmerie sur ce territoire. Ainsi, ce sont dix gendarmes supplémentaires qui vont être attribués à ces deux communes cette année.

Selon le général de gendarmerie Jean-Valéry Lettermann, commandant du groupement de gendarmerie départemental, ces nouveaux effectifs auront pour mission de lutter « contre la délinquance et notamment contre les trafics et contre l’économie souterraine » mais également de « faire du contact avec la population, de faire du lien social ».

La région Occitanie compte désormais quatre « quartiers » à reconquérir

Si la zone Lunel-Maugio est le seul nouveau QRR en ce début d’année dans la région Occitanie, cette dernière en comptait déjà trois : le quartier de la Mosson à Montpellier, le quartier de Pissevin à Nîmes et celui du Mirail à Toulouse.

En 2018, la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien avait permis d’augmenter les effectifs de police et de gendarmerie dans ces zones avec 21 agents supplémentaires à Montpellier, 30 à Toulouse et 5 à Castelnau-le-Lez. La ville de Nîmes n’est pas en reste puisque ce sont 23 policiers qui devraient renforcer les effectifs de police dans le chef-lieu du Gard au 1er mai 2019 selon le syndicat Alliance.

En tout, ce sont une soixantaine de quartiers qui devraient être concernés par ce dispositif d’ici 2022.

Photos : Twitter/ Gendarmerie de l’Hérault

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

migrants

Saint-Jean-de-Védas. La mairie lance une pétition contre l’ouverture d’un centre de migrants

01/04/2020 – 12h50 Saint-Jean-de-Védas(Lengadoc Info) – Après Palavas-les-Flots, c’est désormais à Saint-Jean-de-Védas que le préfet …

No comments

  1. L’immigration est la mère des problèmes. Giscard coupable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.