Accueil » Société » Hérault. Le nombre de victimes de violences a augmenté de 357 % en 20 ans dans le département
hérault
Crédit : Lengadoc Info

Hérault. Le nombre de victimes de violences a augmenté de 357 % en 20 ans dans le département

30/08/2019 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – La ville de Montpellier connaît depuis quelques mois une spectaculaire recrudescence de la violence. Une situation particulièrement alarmante alors que certains chiffres sur la délinquance dans le département de l’Hérault ne cessent de grimper.

Montpellier sombre dans la violence

Un client grièvement poignardé cette nuit au Rockstore, un piéton blessé par balle lundi au Millénaire, la veille un homme a été abattu au fusil de chasse dans la cité Paul Valéry, des tirs de kalachnikov dans le quartier Croix-d’Argent le même jour… la période estivale a été très chaude à Montpellier cette année !

Entre ce déchaînement de violence et la nouvelle délinquance de certains groupes de jeunes clandestins qui vivent grâce au vol à l’arrachée dans le secteur du centre-ville, Montpellier commence à avoir un véritable problème de sécurité. Un problème qui, certes, n’est pas nouveau mais qui prend une telle ampleur qu’il devient urgent d’intervenir.

D’ailleurs, les Montpellierains en sont bien conscients. Dans le sondage IFOP du mois de juillet sur l’état de satisfaction des habitants de la ville à propos de l’action de Philippe Saurel, la question de la sécurité est l’un des sujets où les Montpellierains sont le moins satisfaits (avec la propreté).

Premier politique à réagir sur la question, le candidat des Républicains pour les prochaines municipales, Alex Larue, a réclamé « la tolérance zéro » après avoir constaté que « l’été qui s’achève restera marqué par une vague de violence d’une intensité inédite dans l’histoire récente de la ville ».

Une situation qui ne date pas d’hier

L’explosion de la violence aujourd’hui à Montpellier n’est pas vraiment une nouveauté mais s’inscrit dans un processus long dans le département. En vérité, depuis 1998, le nombre de victimes de coups et blessures a connu une augmentation de 357 % selon les chiffres de l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales rapporté par le site « ville-data ».

En effet, on comptait 1 082 victimes de coups et blessures en 1998 contre 4 949 victimes en 2018 dans le département de l’Hérault.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

terroristes

Terrorisme. Un lunellois converti à l’Islam condamné à 9 ans de prison

07/11/2019 – 17h00 Lunel (Lengadoc Info) – La cour d’appel de Paris a condamné un …

3 Commentaires

  1. La gauche et la sécurité ne vont aps ensemble car ils draguent du coté d’où elle vient pour les élections!
    et s’ils investissent soit disant dans la sécurité , c’est dans le social, les grands frères, des pseudos éducateurs le jour, la nuit,, des locaux qui partent en fumée (de tarpé), et si ça continue, on invoque le manque de ci, de ça, bref, lamentable comme toujours, autant mettre un communiste qui fera un conseil municipal de racailles pour éviter certains problèmes tout en créant d’autre…
    et qui dit gauche, dit justice, qui comme les profs, et gauchisée à fond, vistimise les accusés et admoneste les victimes, et prône des théories fumeuses de réinsertion, qui vu les crimes commis par des récidivistes, ne sont qu’utopies.
    C’est 40 ans de justice inadaptée, influencé idéologiquement par le syndicat que tout le monde connait, une justice qui se veut indépendante de l’état mais pas de son parti de prédilection, une justice plus prompte à craquer des millions( et ensuite qui se plaint du manque d’effectif) pour des procès politiques médiatisés plus ou moins justifiés, mais motivés idéologiquement,que de s’occuper des problèmes de sécurité du citoyen.
    Le citoyen qui est désarmé, n’a plus le droit de se défendre, même chez lui, quand sa famille est en danger, cette justice qui va en premier regarder si l’agresseur n’est pas blessé…
    Un justice qui bizarrement, à l’encontre de toute professions dont des plus importantes, ne rend aucun compte, même quand ils relâchent dans la nature, des accusés qui vont tuer après leur libération.
    Il faut élire nos juges et ils doivent engager leur responsabilité, la phrase « en leur âme et conscience n’est pas un chèque en blanc » pour pardonner toutes les fautes, et s’ils sont incompétents ils changent de job.
    Il y aurait à dire sur la voie qu’a prise le métier d’avocat qui s’approche plus de la complicité, du fournisseur officiel d’alibi….

  2. SOUTIENT AUX FORCES DE L’ORDRE MAIS QUE L’ETAT LES EQUIPES

    DE PLUS UN ETRANGER QUI FAIT UN DELIT EN FRANCE VIRE SUR LE CHAMP ET FERMONS NOS FRONTIERES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.