Accueil » Environnement » De nouvelles corbeilles à mégots installées à Toulouse, la lutte pour l’environnement s’intensifie
mégots

De nouvelles corbeilles à mégots installées à Toulouse, la lutte pour l’environnement s’intensifie

09/09/2019 – 17h45 Toulouse (Lengadoc Info) – En cet été 2019, la ville de Toulouse s’attaque aux déchets laissés par les fumeurs dans les rues de la ville. De nouvelles corbeilles à mégots viennent de prendre place dans différents coins de la ville Rose.

En cette année 2019, les Français s’engagent de plus en plus pour protéger l’environnement. Il y a quelques semaines, une étude menée par l’ADEME sur le rapport des Français à l’environnement a révélé qu’entre 8 et 9 Français sur 10 se disent aujourd’hui sensibles ou très sensibles aux questions environnementales. Plus précisément, ces derniers se disent surtout préoccupés par la pollution de l’air, le réchauffement climatique et la dégradation de la faune et la flore. Si chacun commence progressivement à intégrer de nouvelles habitudes dans son quotidien pour contribuer à la protection de l’environnement (utiliser moins de plastique et trier/recycler essentiellement), les villes françaises aussi sont à pied d’œuvre pour assurer l’avenir de la planète. C’est notamment le cas de Toulouse, qui vient de lancer une nouvelle initiative pour récolter facilement et efficacement les mégots de cigarette des riverains.

mégots
La chasse aux mégots de cigarettes est en marche. Crédit : Photo par Semevent, CC0

Les fumeurs ne pourront plus faire semblant de ne rien voir

Pas de vacances pour Toulouse Métropole ! Fin juillet, les équipes de l’entité territoriale ont œuvré pour mettre en place un nouveau système incitant les fumeurs à déposer leurs mégots dans des endroits adaptés. En pratique, ce sont pas moins de 300 corbeilles à mégots qui ont ainsi été équipées d’affichettes dans le centre-ville. Le but est d’attirer l’attention des fumeurs, locaux comme touristes, et de les convaincre de ne plus jeter leurs mégots par terre.

L’affichette en question est très claire : « Ici le meilleur endroit pour écraser son mégot ». De cette façon, plus moyen pour les fumeurs arpentant les rues de Toulouse de prétendre ne pas savoir quoi faire de leurs mégots.

Un plan global lancé l’an passé

Cette initiative fait partie du plan d’action 2019-2020 global contre les jets de mégots, qui passe aussi par l’installation de 200 nouvelles poubelles avec éteignoir d’ici la fin de l’année 2019 et 200 de plus en 2020En marge de cela, Toulouse Métropole entend aussi inciter les entreprises en tout genre à installer des cendriers de façade.

Toujours dans le cadre de ce plan, en début d’année 2019, 50 000 cendriers de poche gratuits (de couleur orange et en forme de pochette) avaient aussi été distribués dans les 160 bureaux de tabac de la métropole pour lutter contre la prolifération des mégots dans l’ensemble de la ville. Pouvant accueillir plusieurs mégots chacun, ils ont été distribués gratuitement au cours du printemps.

Si la ville de Toulouse s’implique autant dans la lutte contre les mégots, c’est tout simplement parce qu’elle est marquée par un triste record : en octobre 2018, en l’espace de deux heures à peine, près de 100 000 mégots avaient été ramassés dans ses rues. Or, on le sait aujourd’hui, l’impact d’un seul mégot sur l’environnement est colossal. Selon les chercheurs, et la jeune militante écologique Greta Thunberg (qui est récemment passée à l’Assemblée Nationale) le rappelle souvent, un mégot pourrait polluer jusqu’à 500 litres d’eau, en libérant 4 000 substances chimiques. Pour la ville, réduire les mégots dans la rue constitue donc un enjeu colossal.

Bientôt plus aucun mégot dans les rues de Toulouse ? Crédit : Photo par auteur inconnu, CC0

Une région engagée sur le plan de l’environnement

Et qu’on se le dise, en cette année 2019, la lutte contre les mégots n’est pas le seul combat de la ville de Toulouse ni de l’Occitanie.  En plus du fait que de nombreuses villes d’Occitanie prennent part au jour de la Terre chaque année en menant alors divers actions destinées à protéger l’environnement, l’ensemble de la région, via le programme Environnement et Aménagement du territoire, travaille à la valorisation de l’espace régional et à la favorisation de la transition écologique et énergétique. Dépenser moins et produire plus, voilà le mot d’ordre de la région Occitanie depuis déjà plusieurs mois.

Pour autant, bien des efforts restent à faire. Pas plus tard qu’en ce mois d’août 2019, dans une lettre ouverte, un collectif vient de dénoncer la politique touristique « climaticide » et clairement incompatible avec l’urgence écologique menée par la région Occitanie. Dans les faits, le collectif en question dénonce le fait que la région entend attirer une clientèle plus internationale, venant notamment de Chine, du Brésil ou encore d’Inde. Or, le fait d’inciter les voyageurs à parcourir des milliers de kilomètres en avion n’est pas compatible avec la volonté de la région de miser également sur un tourisme plus durable et plus responsable, selon les signataires de ce courrier.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

arsenic

Aude. Plus de 40 enfants contaminés à l’arsenic dans la vallée de l’Orbiel [Vidéo]

04/09/2019 – 13h25 Carcassonne (Lengadoc Info) – « Il y a plus de 40 enfants contaminés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.