Accueil » Politique » Gilets Jaunes, Black Blocs, communisme et parapluie
parapluie

Gilets Jaunes, Black Blocs, communisme et parapluie

16/09/2019 – 18h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Depuis quelques semaines la presse « mainstream » s’intéressent à un phénomène inédit au sein des manifestations des Gilets Jaunes : l’apparition de parapluies dans le cortège de tête constitué par les Black Blocs.

De l’utilisation des parapluies en manifestation

Cette utilisation de parapluies est présentée unanimement comme étant un hommage voire un soutien aux manifestations spectaculaires qui ont lieu depuis le 31 mars dernier à Hong Kong suite à un amendement facilitant l’extradition de ressortissants hongkongais par la République démocratique de Chine. Même si cette dernière a adopté un système économique libéral, la Chine demeure malgré tout une dictature communiste où les libertés individuelles et les droits de l’Homme sont systématiquement bafoués.

Si au départ les parapluies sont apparus lors des manifestations d’Hong Kong, c’était avant tout pour se protéger… de la pluie. Leur utilisation en conditions d’émeute s’est très rapidement imposée contre les canons à eau tout d’abord mais également pour se protéger des lasers et des caméras utilisés par les policiers ainsi que pour camoufler aux regards les agissements lors des dégradations.

L’utilisation des parapluies au sein des manifestations Gilets Jaunes n’a par ailleurs aucune espèce de rapport idéologique de fond concernant les revendications des manifestants hongkongais envers son voisin communiste. Il existe uniquement une similitude de surface qui concerne l’utilisation technique de l’objet en lui-même ainsi que dans l’imagerie illustrant l’opposition entre manifestants et forces de maintien de l’ordre.

En France ce sont des sympathisants (nostalgiques) communistes qui brandissent les parapluies utilisés contre la dictature policière communiste à Hong-Kong…

Un ami de Muriel Ressiguier qui incite à l’émeute ?

L’acte 43 des Gilets Jaunes à Montpellier le 7 septembre dernier a donné lieu à d’importants incidents qui entachent systématiquement les revendications des « Gilets Jaunes des ronds-points ». La récupération du mouvement par les éléments anarchistes et communistes violents est une évidence pour tous les citoyens qui se donnent la peine d’aller voir sur place.

Sur le groupe Facebook Gilets jaunes Montpellier un certain Lewis Chambard passe une consigne quant à l’organisation de la manifestation « plus il y aura de monde habillé en noir et plus il y aura de parapluies, plus on pourra se fondre dans la masse ». Nous laissons à chacun capable de maîtriser la langue française, la liberté d’interpréter ce « on pourra se fondre dans la masse ». Une consigne quasiment officielle puisque le profil Facebook de Lewis Chambard nous indique qu’il gère la page « Assemblée Gilets Jaunes Montpellier – Peyrou » .

Mais Lewis Chambard n’est pas un citoyen ordinaire. C’est un jeune actif très engagé en politique, notamment chez les Insoumis. Il est même un ami personnel de Muriel Ressiguier, la députée La France Insoumise de la 2ème circonscription de l’Hérault dont la responsabilité dans les dégradations du 14 avril 2018 a été mise en avant et l’accointance avec les militants anarchistes locaux n’est plus à démontrer.

Lewis Chambard en tête du cortège Pink Bloc du 20-07-19 à Montpellier arborant un collier faucille et marteau / crédit Lengadoc Info

Lewis Chambard a récemment été placé en garde à vue pour l’affaire des portraits d’Emmanuel Macron décrochés dans les mairies. Il a été mis hors de cause mais a reçu le soutien de Muriel Ressiguier qui est venue l’accueillir le 18 juillet 2019 à sa sortie de garde à vue. « Opération de com » mise en scène où l’on peut voir la députée porteuse de l’écharpe tricolore, « le poing levé ».

Facebook Muriel Ressiguier

Dans un message de remerciements sur Facebook, Lewis Chambard accorde une place particulière à Muriel Ressiguier. Sur la photo de l’opération de soutien de Muriel Ressiguier, Lewis Chambard remercie une fois de plus la députée en la tutoyant et l’appelant par son prénom. Une proximité évidente qui met en lumière les passerelles existant entre Muriel Ressiguier et les manifestants qui utilisent les mouvements sociaux pour se livrer à des violences.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Altrad

Insécurité. Mohed Altrad à la rencontre des commerçants du centre-ville de Montpellier

17/10/2019 – 17h35 Montpellier (Lengadoc Info) –  Près d’un mois après l’officalisation de sa candidature …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.