Restaurant. Le Bouchon Saint Roch, la cuisine française façon « Tontons flingueurs »

12/03/2015 – 18h45 Montpellier (Lengadoc-info.com) – Amis végétariens, fines bouches et autres petits estomacs, passez votre chemin, ici on parle cuisine française à la sauce « Michel Audiard ».

Situé au croisement de la rue du plan d’Agde et de la rue du Petit Saint-Jean, à quelques dizaines de mètres de l’église Saint Roch, le restaurant le Bouchon Saint Roch est un établissement qui sent bon la France d’antan, celle de l’après-guerre, des Trente Glorieuses, du plein-emploi (si si, ça a existé). A mi-chemin entre le bistrot parisien et le bouchon lyonnais, ici on mange sous le regard des deux compères Lino Ventura et de Bernard Blier pendant que Bourvil passe à la télé et que Louis Mariano nous chante « Mexico ». L’ambiance est décontractée et les serveurs tutoient les clients sans problème.

La carte a de quoi calmer les appétits les plus insatiables. Si le cochon est mis à l’honneur, les grands classiques qui ont fait le succès de la cuisine française sont bien présents. De l’andouillette aux escargots, du foie de veau au pied de porc, sans oublier le fameux demi-cochon de lait, et tout cela servi dans des proportions qui vous feront oublier les assiettes vides des restaurants du genre « cuisine moderne ». Bref, qualité et quantité sont au rendez-vous.

Forcément, vu la notoriété de l’établissement, mieux vaut réserver et parfois faire preuve de patience. Le service étant assuré de manière continue de midi à minuit, n’hésitez pas à y aller en-dehors des heures de pointe. Avec le retour des beaux jours, n’hésitez pas à profiter de la terrasse qui offre un cadre également très sympathique avec la vivante et agréable rue du plan d’Agde. Les prix restent corrects mais l’établissement pourrait paraître difficilement accessible pour les bourses les plus modestes.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

camargue

Camargue. Le ministre de l’agriculture interpellé sur le sort des manades et des gardians

11/06/2020 – 14h40 Paris (Lengadoc Info) – Après le confinement et l’annulation de nombreuses fêtes …

One comment

  1. Bravo à cet établissement et vivent les traditions !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.