Accueil » Société » Montpellier. Philippe Saurel interdit le Karnaval des Gueux
Karnaval de Gueux
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Philippe Saurel interdit le Karnaval des Gueux

08/02/2018 – 16h50 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est une nouvelle qui apportera un peu de quiétude aux commerçants du centre ville. La session 2018 du très controversé Karnaval des Gueux ne devrait pas avoir lieu. Le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), vient de prendre un arrêté empêchant purement et simplement la tenue de cette manifestation anarchiste.

Cette décision fait suite aux dégradations commises pendant mais surtout après le défilé costumé populaire des années précédentes où une majorité des participants utilisaient cet événement festif pour se livrer à de très nombreuses dégradations. Étaient particulièrement visées les enseignes des établissement bancaires, les assurances, les agences immobilières qui constituent d’ordinaire les cibles de ces casseurs se réclamant de l’anarchisme et de l’anticapitalisme. L’édition 2017 avait connu un basculement lorsque les agitateurs s’étaient attaqués aux vitrines de magasin de commerçants avec comme point d’orgue le saccage de la Grand Rue Jean Moulin. Des commerçants qui avaient même été parfois agressés physiquement. Cet accès de violence avait créé une vive polémique et passablement terni la réputation du carnaval.

Un arrêté municipal contre le Carnaval des Gueux

L’arrêté municipal prend en compte  » les débordements récurrents à l’occasion des carnavals dits « Karnaval des Gueux », notamment ceux du 4 mars 2014, du 17 février 2015 et du 9 février 2016, 28 février 2017 « .

Seront donc  » interdits, du mardi 13 février 2018, à partir de 18h00, jusqu’au mercredi 14 février 2018 05h00

– Les rassemblements et les occupations du domaine public qui ne sont pas dument autorisés

– La consommation et le transport de toutes boissons conditionnées dans des récipients en verre,

– La vente de boissons alcoolisées à emporter,

– L’installation et l’exploitation de commerces ambulants,

– La détention et l’usage de pétards ainsi que le tir de feux d’artifice sur la voie publique,

– La détention et l’utilisation de matières inflammables ou matières (objets) susceptibles d’être utilisées comme projectile,

– L’utilisation de tout matériel roulant de type caddie ou autres pour transporter des matériaux inflammables ou matériaux pouvant provoquer des risques d’incendie, dans le périmètre délimité par les voies, places et secteurs suivants (inclus dans le périmètre) :

Secteur Grand Centre :  » Ecusson – Plan Cabannes – Gares « 

Un risque d’affrontement ?

En plus des habituels affrontements entre les « carnavaliers » et la police, la Ligue du Midi avait annoncé, suite aux débordements de l’année dernière, qu’elle se réservait le droit d’intervenir si les pouvoirs publics n’agissaient pas.

La décision du maire de Montpellier a donc réjoui le président de la Ligue du Midi Richard Roudier qui réclame désormais que l’arrêté municipal soit suivi d’actes. En effet, malgré la décision de la mairie et l’appui de la préfecture, rien n’indique que les militants d’extrême gauche respecteront l’arrêté municipal.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

aquarius

Après l’Italie, Malte et l’Espagne, l’Aquarius pourrait débarquer ses migrants à Sète

13/08/2018 – 17h45 Sète (Lengadoc Info) – Le port de Sète va-t-il devenir la nouvelle …

One comment

  1. bravo à la LIGUE DU MIDI et à son président RICHARD ROUDIER? ET COMME lui NOUS RECLAMONS LES ACTES AUX PAROLES….VICTOIRE !!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.