Yuriy, 15 ans, massacré par des barbares

25/01/2021 – 20h00 Paris (Lengadoc Info) – L’agression ultra violente du jeune Yuriy 15 ans par une dizaine d’individus près du centre commercial Beaugrenelle dans le XVème arrondissement de Paris relance une fois de plus la question de l’insécurité en France. Une violence désormais profondément ancrée dans le quotidien de tous les français.

Yuriy, 15 ans, toujours dans le coma

Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d’homicide volontaire en réunion suite à l’agression subie par ce jeune collégien d’origine ukrainienne survenue le 15 janvier 2021.

Une agression comme les autres pourrait-on dire, et ce malgré la gravité des faits, mais qui a particulièrement ému les français. En effet, le déchainement de violence a été capté par une caméra de vidéosurveillance. L’horreur de ce passage à tabac est étalée aux yeux de tous de la façon la plus crue : en plan fixe, sans le son et en noir et blanc.

On y voit une dizaine de jeunes hommes tous en survêtement, capuche baissée sur le visage et masqués. Des looks de « racailles » dont la sauvagerie correspond parfaitement à ce surnom dévalorisant. Difficile pour les hommes de la police judiciaire de reconnaitre qui que ce soit donc dans une enquête qui promet d’être longue et difficile. On constate un acharnement inouï sur le jeune homme alors que ce dernier est déjà à terre et dans l’incapacité de se défendre. Plusieurs coups en plein visage sont même assénés à la fin de l’attaque par un individu à l’aide de ce qu’il semble être un marteau.

L’émotion a été particulièrement vive les réseaux sociaux où la vidéo a été vue plusieurs millions de fois. La mère du jeune Yuriy utilise d’ailleurs ceux-ci afin de communiquer des nouvelles de son fils aux très nombreuses personnes préoccupées par l’état de santé de Yuriy ou tout simplement choqués par cette agression. Le compte Instagram « maman_de_yuriy » compte déjà plus de 155 000 abonnés.

Le jeune Yuriy et sa mère

Une sauvagerie désormais quotidienne

L’agression du jeune Yuriy n’est malheureusement pas un cas isolé. La violence décomplexée traverse désormais toutes les couches de la population et notamment les jeunes générations. Ces actes sont un bon indicateur de la santé de la population française. Les conclusions coulent d’elles-mêmes, les français sont divisés et sombrent dans le nihilisme. Les agressions intercommunautaires sont légion et l’explosion des violences gratuites est symptomatiques d’une société malade. Des constats qui devraient donner à réfléchir aux élus français qui considèrent ce genre de faits divers sordides comme naturels et indépendants de leur gestion politique.

Localement, l’affaire du jeune Yuriy n’est pas sans rappeler l’agression à la machette qui a eu lieu devant le Polygone de Montpellier le 11 décembre 2020. On peut aussi rappeler la mort d’Amine, tué sur un point de deal rue du Faubourg Figuerolles le 26 décembre 2020 au soir. Ou encore cette expédition punitive de 15 jeunes de la Paillade armés de couteaux contre un jeune de Lattes. Tout récemment deux hommes passablement éméchés et sous l’emprise de stupéfiants s’en sont pris à un livreur Deliveroo ainsi qu’à des passants de manière absolument gratuite.

Photos : Lengadoc Info/DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

« Pêche au vif ». Après la Chasse, Eddine Ariztegui s’attaque à la Pêche

22/02/2021 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) – C’est un tweet de Eddine Ariztegui, élu du parti …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.