Exclusivité. À Montpellier, le couvent des Carmes tagué

22/03/2020 – 12h30 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin vient d’annoncer le renforcement de la sécurité des lieux de culte à l’approche des fêtes de Pâques et du Ramadan, le couvent des Carmes à Montpellier vient d’être tagué. Dans la plus grande indifférence…

Des slogans anarchistes au pochoir, « ACAB »…

On ne compte plus les attaques contre les symboles chrétiens qui ont lieu depuis ces dernières années dans le département de l’Hérault et plus particulièrement à Montpellier. Le cas le plus emblématique avait été la destruction de la croix du pic St Loup pour laquelle aucune piste n’est sérieusement envisagée bien qu’ayant été revendiquée au moyen de tags sur le site lui-même. Récemment, c’est l’église St Paul dans le quartier de La Paillade qui a été visée par une tentative d’incendie.

C’est donc au tour du couvent des Carmes, rue Moquin Tandon dans le quartier Boutonnet, d’être la cible de dégradations. Les inscriptions ont été signalées comme ayant été commises aux alentours du 14 mars 2021. Ainsi on pouvait lire le désormais populaire slogan anarchiste anti-police « ACAB » pour « All Cops Are Bastards » inscrit sur une porte métallique mais aussi « Le vieux monde se meurt/On dansera sur sa tombe » sur le mur adjacent. Une prose lyrique réalisée au pochoir, qui désigne une fois de plus les courants anarchistes très actifs sur Montpellier. Il en faut, on s’en doute, beaucoup plus pour troubler ce « lieu de recueillement , de ressourcement et de vie de spiritualité chrétienne authentique » tel que défini par un de ses habitués.

Un tag découvert par un riverain sur le mur du couvent des Carmes…

Malgré nos recherches, nous n’avons relevé aucune réaction à cette dégradation de la part des autorités de la ville de Montpellier ou de qui que ce soit. La découverte, le 16 janvier 2021, d’un tag représentant une étoile de David tracé à la bombe argentée sur la porte de l’école privée Saint François-Régis avait pourtant déclenché une surenchère de réactions politiques. Au premier rang desquelles, bien entendu, celle du maire Michaël Delafosse (PS). Devant de telles disparités, on serait en droit de se poser la question de la récupération politique de tels événements mais également de la sincérité de ses indignations…

Photos : Lengadoc Info/DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

FFMC. Les motards en colère contre le contrôle technique à Carcassonne

15/04/2021 – 10h15 Carcassonne (Lengadoc-info.com) – Ce week-end des 10 et 11 Avril 2021, à Carcassonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.