Accueil » Société » Terrorisme. Les enfants du jihadiste de Lunel Yassine Sakkam, condamné à mort en Irak, rapatriés en France
jihadiste

Terrorisme. Les enfants du jihadiste de Lunel Yassine Sakkam, condamné à mort en Irak, rapatriés en France

10/06/2019 – 18h10 Lunel (Lengadoc Info) – Douze enfants de jihadistes ont été rapatriés en France ce lundi. Parmi eux se trouvaient Nihad, 10 ans, et Salman, 2 ans, les enfants du jihadiste originaire de Lunel, Yassine Sakkam, condamné à mort il y a quelques jours par la justice irakienne.

« Retour à la maison » pour les enfants d’un couple de jihadistes de Lunel

Il est l’un des onze français à avoir été condamné à mort il y a quelques jours par la justice irakienne, Yassine Sakkam est un des jihadistes de Lunel qui a rejoint l’Etat Islamique en Syrie et en Irak.

Parti rejoindre son petit frère Karim (mort en « martyr » en 2015 après s’être fait exploser à la frontière jordanienne), Yassine fera venir Saïda, elle aussi de Lunel, et sa petite fille Nihad, alors âgée de 5 ans. A Raqqa, Yassine et Saïda auront un fils, Salman.

Alors que Yassine est aujourd’hui condamné à mort, Saïda reste enfermée dans un camp de prisonniers. Aussi a-t-elle accepté d’abandonner ses enfants afin qu’ils soient rapatriés en France.

Arrivés ce matin sur le sol français, les deux enfants seront placés dans une famille d’accueil. L’avocate de la famille de Saïda, Sophie Mazas, espère que les enfants pourront rapidement être accueillis par leurs grands-parents. 

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

insécurité

Montpellier. Patricia, une maman gilet jaune en guerre contre l’insécurité [Vidéo]

04/09/2019 – 14h45 Cers (Lengadoc Info) – Pour Patricia Bessière, figure des gilets jaunes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.