clandestins

Quatre nouveaux centres d’accueil de clandestins dans le département de l’Hérault

24/04/2020 – 19h00 Montpellier (Lengadoc Info) –Après le confinement d’immigrés clandestins mineurs à Palavas et Montpellier, le président de l’Hérault a annoncé que quatre nouveaux centres allaient ouvrir dans le département.

Quatre nouveaux centres d’accueil pour clandestins

Lors de la séance publique du Conseil Départemental de l’Hérault qui a eu lieu ce vendredi matin, Kleber Mesquida (PS) a fait le point sur l’engagement de la collectivité locale dans la gestion du confinement des mineurs non accompagnés (MNA, ex-mineurs isolés étrangers).

Le président du département est revenu sur l’installation d’environ cent cinquante de ces jeunes clandestins dans un centre de vacances à Palavas (réquisitionné par le préfet) ainsi que dans un hôtel de Montpellier. Mais Kleber Mesquida a également annoncé qu’il y aurait plusieurs autres initiatives de ce genre dans le département :

« Trois autres opérations sont à venir, une quatrième même, sur des communes du Nord-Ouest et du Nord de Montpellier, et puis dans le Biterrois ».

Les Mineurs Non Accompagnés, un sujet tabou ?

Le sujet des mineurs clandestins est très sensible dans le département, et notamment à Montpellier, en raison de l’insécurité que font régner certains de ces MNA. Même une partie de la gauche n’hésite pas à pointer du doigt les responsabilités du Conseil Départemental en charge de l’accueil et de l’hébergement de ces clandestins.

De son côté, Kleber Mesquida rejette la responsabilité sur l’Etat et le préfet :

« […] sur une des communes de la Métropole, il y a eu une pétition qui a été lancée, et le préfet a vertement rappelé que, quand il réquisitionnait, il n’y avait pas lieu de contester parce que c’est de l’intérêt public. Donc je ne donne pas les lieux précis, c’est le préfet qui prendra les arrêtés de réquisition. »

Un sujet qui deviendrait donc tabou, pour empêcher les oppositions mieux vaut éviter de donner les noms des communes… ni les montants attribués par le département ! C’est en tout ce qu’a pu découvrir le conseiller départemental Franck Manogil (groupe Défendre l’Hérault). Joint par Lengadoc Info il y a quelques jours pour un article sur le coût du confinement des MNA, l’élu d’opposition nous a fait parvenir un document du Département qui précisait ces coûts, document que nous avions alors publié :

Mineurs non accompagnés

Une initiative qui n’a pas plus à Kleber Mesquida qui, dans un e-mail aux élus, a expliqué que ce document ne devait pas être rendu public avant le vote de ce vendredi :

En réponse, Franck Manogil a rappelé dans un communiqué qu’il « n’est pas rare de retrouver dans les médias des informations concernant des projets qui n’ont pas encore étés votés. Kleber Mesquida s’en est-il un jour indigné ? Y aurait-il d’un côté, les bons projets, ceux que la presse peut diffuser et qui permettent aux élus de la majorité socialiste de se gargariser, et les autres, ceux qu’il faudrait cacher aux habitants de notre département ? »

Conséquence inattendue de cette polémique, Kleber Mesquida a décidé à la dernière minute que le dossier en question, qui devait initialement être voté en commission permanente (interdite au public), serait voté en séance publique. Si le président du Département a de nouveau déclaré que la diffusion du document avant le vote était interdit, il n’a pas précisé le règlement qui le stipulait, présentant au passage les propos de Franck Manogil comme étant « xénophobes ».

Photos : DR/ Département de l’Hérault

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Ultradroite. « Libération » prend-il les Français pour des cons ?

19/11/2020 – 14h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Le quotidien Libération, dans sa « Une » du 19 novembre …

8 Commentaires

  1. Message laissé à l’accueil du site du CD Hérault:

    « A destination du citoyen Mesquida, président du C.D. de l’ Hérault

    Citoyen Kleber,

    Tu te dis « président du département » et tu écris:
    a) « mail » pour courriel
    b) « par contre » pour « en revanche »: adepte de Gide, vraiment ?
    c) « expression de mes salutations », ce qui est une redondance coupable

    La recherche la plus simple et la plus aisée conduit pourtant aisément à ne plus commettre ces erreurs, bévues et autres âneries qui ne montrent qu’ignorance, incompétence et laisser-aller coupable.

    Je ne salue ni les ignares, ni les fainéants. Je ne te saluerai donc pas.

    Je t’assure seulement de mon courroux apitoyé.

    Dominique MACQUET »

  2. Et après le président du CD de l’Hérault va se plaindre sur les médias qu’il va être en cessation de paiement à partir de la mi-novembre 2020 (/ paiement des salaires du personnel du CD et du RSA) et qu’il en a alerté le ministre. Mais on voit où passe notre pognon de dingue !!!
    Pathétique !!!
    Et pendant ce temps, nos aînés qui ont travaillé et cotisé toute leur vie, on les laisse crever soit de « maladie » soit de faim avec leur retraite de misère, attention les « vieux » de plus de 60 ans, méfiez vous, vous pouvez crever, la relève est là ! Et tout ça à cause de politocards qui, sous couvert d’humanisme à sens unique, ne sont en définitive que des trouillards et que l’Histoire n’omettra pas de qualifier de traîtres !!!

  3. Ils n’ont pas de papiers. Comment savez vous qu’ils sont mineurs ?

  4. Les clandos faut les remettre dans les rafiots par lesquels ils sont arrivés et direction la Mecque !
    PAS DE CA CHEZ NOUS !

  5. Bonjours à tous,
    Que font ces mauvais politiques de nos lourds impôts, font-ils abstractions à 16 %
    de leur émoluments? se rendent t-ils comptent que par leur manque d’analyse ils
    mettent tout notre système, déjà bien en périls et surtout que des réveils seront
    dur?
    si la réflexion ne les à pas abandonné à ces Messieurs Saurel et autre Mesquida,
    bon courage à nous et surtout à eux, car on va subir leur incompétence…..
    JP

  6. Quand on est con on est con

  7. Sauf de ne plus avoir de lois ni de règles, et cela pourrait devenir valable pour tout si on rentre dans cette spirale, un MNA ne peut être reconduit à la frontière. Un sans papier majeur non plus s’il n’est pas volontaire, si son pays d’origine n’a pas donné l’accord d’accueil, fut-ce il possible de connaître le pays d’origine. Reconduire à la frontière n’est pas si simple que çà, il y a des lois et des cadres internationaux qui s’imposent et qui garantissent une réciprocité aux Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.