migrants

Hérault. « Pas une des communes qui se voit imposer des migrants n’est aux mains du PS »

25/05/2020 – 18h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Alors qu’une rallonge de 2,7 millions d’euros a été votée ce lundi matin par le Conseil Départemental de l’Hérault pour l’accueil des jeunes migrants, un élu d’opposition a appelé la majorité socialiste à accueillir les migrants dans leurs communes.

Pas de migrants dans les communes socialistes ?

Hasard ou réalité électoraliste ? Lors de la séance publique qui s’est tenue ce lundi matin, le conseiller départemental Franck Manogil (groupe Défendre l’Hérault) a fait un constat : « pas une des communes qui se voit imposer des migrants n’est aux mains du Parti Socialiste ». Une observation qui peut surprendre alors que la question de l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA, ex mineurs isolés étrangers) est gérée par les départements et que celui de l’Hérault est dirigé par le Parti Socialiste.

Aussi Franck Manogil a invité les élus socialistes du département à montrer l’exemple :

« Je lance donc un appel aux élus de la majorité socialiste qui cumulent aussi un mandat de maire. Je pense notamment aux maires de Jacou, de Florensac, de Cazouls-lès-Béziers ou encore de Frontignan.

A toutes ces belles âmes, à tous ces donneurs de leçons qui réclament toujours plus d’immigration dans notre département, il est grand temps pour vous de contacter la préfecture et d’ouvrir en grand les portes de votre commune ! L’enrichissement culturel qui vous est si cher est à portée de main ! Mes chers collègues, je compte sur vous ! »

Le département est passé de 35 mineurs étrangers à 900 en six ans

Depuis le début du confinement, le Département de l’Hérault et la préfecture ont ouvert plusieurs centres de confinements pour les MNA. Des centres qui ont parfois été ouverts sans concertation avec les mairies. La réaction des élus a parfois été très hostile comme à Saint-Jean-de-Védas ou à Saint-Bauzille-de-Putois.

Selon Franck Manogil, le nombre de MNA a considérablement augmenté dans le département ces dernières années. Si en 2013, l’Hérault avait à charge 35 mineurs étrangers, ils étaient 161 en 2015 et près de 900 en novembre 2019.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Montpellier

Michaël Delafosse est le maire de Montpellier le moins bien élu du 21 ème siècle

04/07/2020 – 17h15 Montpellier (Lengadoc Info) – Ce samedi, le nouveau conseil municipal de Montpellier …

2 Commentaires

  1. C’est un scandale, un département parmi les plus pauvres qui doit prendre en charge des MNA, qui en réalité n’en sont pas, fausses identités, mais avec l’aide d’associations anti françaises, qui souhaitent voir disparaître la France des « petits blancs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.