christianophobie
Crédit : Lengadoc Info

[Vidéo] Christianophobie. La statue de la Vierge Marie décapitée à Pont d’Hérault

24/06/2020 – 18h25 Sumène (Lengadoc-info.com) – Après la croix du pic Saint-Loup découpée au chalumeau, c’est au tour de la statue de la Vierge Marie qui gardait le pont de Pont d’Hérault en Cévennes depuis 1951 de subir les attaques d’inconnus.

Une christianophobie décomplexée

La dégradation de la statue de la vierge Marie de Pont d’Hérault ce mardi, suscite l’indignation et l’incompréhension auprès des quelques passants que nous avons pu rencontrer ce martin au pied de la statue. Tous ont fait le déplacement afin de constater les dégâts de leurs propres yeux après avoir appris la nouvelle. « C’est ma fille qui m’a envoyé un texto suite à l’article paru dans Midi Libre. Au début j’ai cru que c’était la statue de Sumène sur la route de St Martial mais on m’a dit que c’était celle de Pont d’Hérault, alors je suis venu voir. Je n’ai pas les mots, faut être dérangé pour faire ça, surtout en ce moment… ».

Le parallèle avec la dégradation de la croix du pic St Loup s’impose dans toutes les conversations. Au point qu’il est même évoqué « un commando qui cible les monuments chrétiens ».

D’autres exactions de ce genre sont alors évoquées. Consigne nous est donnée de ne pas révéler les emplacements des statues et calvaires dégradés afin de « ne pas donner d’idées aux profanateurs ».

Sumène, fief de l’extrême gauche radicale

Nous rappellerons donc uniquement à titre d’exemple la dégradation de l’église de Sumène en janvier 2015 où des slogans christianophobes « Cathos, fachos, hors de nos vies » ont été tagués sur la façade. Le local des chasseurs avait également été ciblé par les vandales issus de la mouvance vegan et antifa.

christianophobie
Tags christianophobes sur l’église de Sumène en 2015. Crédit : Lengadoc Info

Sumène est connue comme étant un fief de militants d’extrême gauche radicaux qui n’hésitent pas à faire le coup de poing. En août 2013 lors du festival des Transes Cévenoles, des dizaines de festivaliers ont attaqué les pompiers ainsi que la gendarmerie. Plus récemment le 20 janvier 2020, ce sont des tags de menaces de mort contre la police et un militant identitaire.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

policiers

Montpellier. Contrôlé à 105 km/h au lieu de 50 km/h, il renverse deux policiers

01/08/2020 – 17h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Un contrôle de vitesse a gravement dégénéré ce …

10 Commentaires

  1. Savoir vivre ensemble

    Il va falloir penser à un retours de l’Ordre des Templiers version 2020.

  2. Après les racialistes noirs, à nouveau les islamistes !

  3. Est on sur des auteurs de ce vandalisme ou ne veut on pas dire ou prononcer le nom qui fâche ?

  4. Quel rapport entre le local des chasseurs et la statue? je suis vegan et je n ai rien a voir avec des gens qui decapitent une statue meme si je suis laîque convaincue….quant a ces viandards de chasseurs …no comment…rire….pauvre local….arretez de faire des amalgames et employer des termes dont vous ne connaissez même pas la signification, l’anarchie en particulier.

  5. C’est de la provocation !! Est ce bien utile ?? A qui profite ce genre d’action idiote ? Si une enquête aboutit que fera t-on au(x) coupable ? Rien probablement .

  6. On y fait une descente et on arrose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.