immigrés clandestins

Hérault. Une nouvelle subvention de 1,4 million d’euros pour l’accueil des immigrés clandestins

01/07/2020 – 15h40 Montpellier (Lengadoc Info) – Pour la troisième fois depuis le début du confinement, le Département de l’Hérault a voté une subvention pour l’accueil des jeunes immigrés clandestins.

4,4 millions de subventions pour les immigrés clandestins depuis le mois d’avril

On pensait que le Département était au bord du gouffre financièrement selon les dires de son président, le socialiste Kleber Mesquida. Mais l’accueil des immigrés clandestins semble être une mission prioritaire pour la collectivité, au point d’accorder trois subventions depuis le mois d’avril.

La dernière en date a été votée aujourd’hui même et porte sur un montant de 1 402 319 euros qui doit permettre d’accueillir 327 mineurs non accompagnés (MNA, ex mineurs isolés étrangers) sur six sites différents : l’hôtel Heliotel à Montferrier-le-Lez (32 MNA), l’hôtel Le Méjean à Lattes (30 MNA), l’hôtel Bellagio à Montpellier (105 MNA), le centre Les Lutins Cévenols à Saint-Bauzille-de-Putois (40 MNA), l’hôtel Côté Green à Juvignac (60 MNA) et l’hôtel Les Châtaigniers à Vendargues (60 MNA).

Une première subvention de 339 000 € a été votée au mois d’avril, une seconde de 2 731 682 € un mois plus tard. En tout, ce sont 4,4 millions d’euros de subventions qui ont été votés depuis le mois d’avril pour l’association Coallia en charge de l’accueil des MNA dans l’Hérault.

Accusant ses opposants de dire des contre-vérités sur ce sujet, Kleber Mesquida a déclaré ce matin que pour l’année 2019, l’Hérault avait pris en charge 473 MNA sur décision judiciaire. Pourtant, en novembre dernier, le président du Département avait indiqué que la collectivité avait en charge 880 MNA et que chacun d’entre eux coûtait 50 000 €.

Le double discours de Kleber Mesquida sur l’immigration

Souvent critiqué aussi bien à droite qu’à gauche, le président du Département a régulièrement évoqué le fait que la décision de l’accueil de ces migrants ne relevait pas de lui mais de l’Etat. Il est d’ailleurs revenu à la charge ce mercredi, en précisant que « le Département n’était pas un guichet d’accueil » :

« Le Département doit se soumettre aux obligations qui sont édictées par les lois […]. Le Département ne peux pas refuser. Nous sommes dans une République et le Département doit appliquer les lois de la République ».

Mais une autre subvention révélée par le conseiller départemental d’opposition Franck Manogil (groupe Défendre l’Hérault) vient mettre à mal le discours de Kleber Mesquida. En effet, en plus de l’accueil des MNA, le Département a voté une subvention de 20 000 € à l’association SOS Méditerranée qui aide les migrants à traverser la mer pour venir en Europe.

Une subvention nullement « obligatoire » qui démontre que l’accueil de migrants ne relève pas seulement d’une obéissance à la loi, mais également d’une volonté de l’actuelle majorité départementale.

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

Robert Ménard

Agglo de Béziers. Robert Ménard confirme son implantation locale

17/07/2020 – 18h45 Béziers (Lengadoc Info) – Loin d’être un îlot isolé dans l’océan héraultais, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.