Accueil » Culture » Les Brigandes. Il n’y a que « 2 ou 3 opposants appartenant à la France Insoumise à la Salvetat » [Interview]
Brigandes
Crédit : Lengadoc Info

Les Brigandes. Il n’y a que « 2 ou 3 opposants appartenant à la France Insoumise à la Salvetat » [Interview]

12/06/2018 – 07h00 Montpellier (Lengadoc Info) – Après Avignon il y a quelques mois, Les Brigandes ont organisé ce 10 juin 2018, leur deuxième concert qui a réuni près de 200 personnes dans la commune de La Guiche en Saône et Loire. Pour l’occasion, Lengadoc Info fait un point avec le groupe des hauts cantons de l’Hérault qui ne laisse décidément personne indifférent.

Lengadoc Info : Antoine Duvivier bonjour, votre chanson phare « Foutez le camp » a désormais dépassé le million de vues sur Youtube. « L’heure de dire adieu » frôle cette barre symbolique confirmant le succès de votre groupe malgré une très forte campagne médiatique et politique contre vous. Comment l’expliquez vous ?

Antoine Duvivier : C’est un peu l’histoire de l’œuf ou de la poule. L’un se nourrit de l’autre et inversement. Cette grosse campagne a été déclenchée suite au succès fulgurant de « L’heure de dire adieu » qui a été notre succès le plus rapide à savoir 500 000 vues en à peine 1 mois. Comme par hasard une campagne médiatique via les chaines de télé, les radios et la presse écrite se déclenche avec comme point de départ une insulte de notre part envers un militant de gauche de La Salvetat. C’était un prétexte qui a servi à nous attaquer sous l’appellation de secte et de fascistes à cause de cette notoriété. Mais comme il n’y a jamais de mauvaise publicité, cette campagne a nourri cette notoriété et nous a offert une audience beaucoup plus importante. Certaines personnes auront peur mais d’autres deviendront des fans.

Lengadoc Info : La personne qui a servi de prétexte à cette campagne, Thierry Canals, est un militant local de La France Insoumise. Y a t’il une volonté électoraliste derrière tout ça ?

Antoine Duvivier : Le résumé de la campagne était « une secte terrorise La Salvetat sur Agout » donnant l’impression d’une situation de quasi guerre civile. Alors qu’en réalité il n’y a que 2 ou 3 individus appartenant à la France Insoumise qui ont alerté leurs relais dans les médias. Ces derniers sont allés interroger ces individus et ont gonflé tout ça. Même la mairie a publié un communiqué de façon à rétablir la réalité dans le village alors qu’il ne se passe absolument rien. Les médias taisent systématiquement le fait que les personnes interrogées sont des militants actifs ou proches de La France Insoumise, en les faisant passer pour de « simples habitants ». La nuance est de taille.

Lengadoc Info : Récemment une journée de sensibilisation contre votre communauté devait se dérouler le 26 mai 2018 à La Salvetat en présence notamment de la députée de La France Insoumise Muriel Ressiguier. Cette journée a été annulée. Pour quelles raisons ?

Antoine Duvivier : Officiellement, le thème de cette journée tournait autour de la « fraternité humaine ». Le logo représentait paradoxalement un cœur qui casse le fameux masque des Brigandes. Mais cette journée n’a pas eu lieu parce qu’on a à faire à des bras cassés qui ne sont pas capables de s’entendre entre eux. Il y a eu une première association qui s’appelait « M », cette association s’est auto-dissoute. Un deuxième collectif appelé « Fraternitat » a été crée mais n’a pas eu le temps d’être déclaré. Nous sommes bien plus fraternels qu’eux, si l’on compare nos modes de vie respectifs. Pour eux la fraternité est à géométrie variable, elle ne concerne qu’une fraternité virtuelle quand elle concerne le Bangladesh mais avec son voisin c’est déjà plus difficile. Cette journée qui n’a pas eu lieu, c’était un peu une nouvelle inquisition. Nous, nous sommes anti-jacobin, nous avons une certaine sensibilité avec le catharisme et tout ce qui touche à la culture occitane. Même si la majorité des personnes composant le groupe ne sont pas de la région, ce sont des thèmes qui nous parlent. Nous nous retrouvons dans ces thématiques de résistance face à Paris qui se déchaîne contre nous, un Paris regroupant à la fois l’extrême gauche mélenchoniste et les catholiques intégristes. On se sent parfaitement dans la peau d’albigeois face à un ensemble inquisitorial jacobin.

Ces attaques médiatiques ont malheureusement des répercussions sur les esprits faibles et nous avons subi une attaque contre notre local en janvier. Plusieurs individus cagoulés ont tenté de briser notre vitrine avec des masses et une énorme pierre. Mais bon, c’est une vitre pare balle, ils se sont rapidement enfuis avant qu’on sorte. On voit clairement que la violence vient toujours du même bord. Où se place la fraternité qu’ils vantent tant ? Chacun doit pouvoir avoir ses idées, nous n’avons pas les mêmes, point.

Lengadoc Info : Sur un plan purement artistique, vous en êtes où ?

Antoine Duvivier : Nous en sommes à notre deuxième concert après Avignon. Un concert en Allemagne a été déprogrammé par l’Office Fédéral de Protection de la Constitution (BfV) qui peut être comparé à la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI) chez nous. En quoi Les Brigandes peuvent elles être dangereuses pour la constitution allemande? (rires) Nous tenons à développer la formule du concert, internet c’est sympa mais ce qui nous intéresse c’est le monde réel. Les relations avec le public, le monde du spectacle ça nous plaît énormément. Malheureusement c’est très difficile pour nous de nous produire, même les mairies Front National ont peur des retombées médiatiques en nous recevant. Mais bon, ce n’est que le début. Dans 10 ans au Bataclan, ça serait symbolique !

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Vous pouvez regarder également

dgse

Talk with a spy. Un agent secret de la DGSE devient youtubeur

21/10/2018 – 09h00 Paris (Lengadoc-info.com) – Le monde de l’espionnage a toujours été un univers …

3 Commentaires

  1. à quand la dissolution du coran qui appelle au meurtre des chrétiens des juifs etc….
    à quand la dissolution de la france insoumise parti anti-démocratique ?
    la LIGUE DU MIDI ne preche jamais la HAINE, la PEUR, mais seulement NOTRE IDENTITE QUE L ON VOUDRAIT NOUS FAIRE CHANGER longue vie à notre LIGUE

  2. Tous nos vœux aux « Brigandes » et vive la liberté d’expression!

  3. Des chanson sont un excellent moyen d’informer les gens
    Les chansons des Brigandes disent la vérité
    Les chansons de Brigandes sont controversées.
    Mais c’est de l’art. Sans liberté du mot il y a ne pas de l’art.
    Salutations de Bavière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.